Secrétariat d'Etat à l'économie SECO

La présente édition est conçue pour les navigateurs sans soutien CSS suffisant et s'adresse en priorité aux malvoyants. Tous les contenus peuvent également être visualisés à l'aide de navigateurs plus anciens. Pour une meilleure visualisation graphique, il est toutefois recommandé d'utiliser un navigateur plus moderne comme Mozilla 1,4 ou Internet Explorer 6.

Début sélection langue



Début secteur de contenu

Début navigateur

Fin navigateur



L'offre Internet de l'administration toujours plus importante pour les entreprises. Les sites des cantons jouent un rôle clé.

Berne, 24.04.2008 - L'offre Internet des autorités acquiert une importance toujours croissante pour les entreprises en Suisse: en une année, d'un secteur à l'autre, elle a très clairement relégué le téléphone au second plan, tendant à supplanter le contact personnel. L'offre en ligne des cantons est particulièrement prisée ; c’est toujours elle qui jouit de la plus grande notoriété, comme le confirme la troisième étude représentative de l'institut de recherche gfs.bern. L'étude portait sur un total de 1004 entreprises, qui ont été interrogées entre le 21 janvier et le 1er février 2008 pour le compte du Secrétariat d'Etat à l'économie SECO et de la Chancellerie fédérale.

A l'exception de l'agriculture, on constate dans tous les secteurs une tendance à l'augmentation des contacts en ligne avec les autorités. Pour les entreprises occupant plus de 250 personnes, tout particulièrement, l'importance d'Internet ne cesse de croître depuis 2006 dans les rapports avec l'administration. A part les informations spécifiques à certaines branches, ce sont l'offre dans le domaine de l'assurance-accidents, les recueils de lois, l'annuaire des autorités et des informations mises à jour à l'intention des entreprises qui ont le plus de succès. Les utilisateurs souhaitent que l'annuaire des autorités fédérales soit étoffé et qu'on intègre davantage d'instructions sur le déroulement des processus administratifs et des prestations dans le domaine des assurances sociales (AVS, AI et PC). Dans ces domaines, les entreprises appellent de leurs vœux des simplifications, et pas uniquement en matière de TVA.

L'importance croissante de la Toile se reflète aussi dans le fait que plus de la moitié des sondés (52 %) souhaitent pouvoir recourir davantage à Internet pour des démarches administratives. Il y a une année, avec 49 %, la tendance était un peu moins marquée. Fait nouveau: ce sont surtout les toutes petites entreprises ne comptant pas plus de 9 employés qui semblent avoir pris goût à Internet. 44 % d'entre elles (+ 9 %) souhaitent pouvoir accomplir leurs formalités administratives en ligne.

Le degré de notoriété des sites des cantons a continué à progresser dans les entreprises selon le sondage gfs.bern. 24 % de ces dernières (+ 7 %) les ont cités. Il y a une année déjà, ce sont les sites des cantons qui avaient le plus été évoqués spontanément. Les sites des communes, cités par 15 % des sondés (+ 7 %), ont eux aussi enregistré une progression. Au plan fédéral, www.seco.admin.ch et www.kmu.admin.ch ont maintenu leur degré de notoriété, qui s'établit respectivement à 11 et 10 %. A la question « Connaissez-vous www.ch.ch?", qui a été posée pour la première fois, 26 % des sondés ont répondu par l'affirmative.

L'utilisation des sites cantonaux a fait un bond en avant: 34 % (+ 20 %) des sondés ont indiqué avoir déjà recouru à l'offre en ligne cantonale, et 21 % (+ 13 %) à l'offre communale.  Les portails économiques de la Confédération www.seco.admin.ch et www.kmu.admin.ch ont aussi enregistré une progression, atteignant respectivement 18 % (+ 8 %) et 16 % (+ 9 %). Indépendamment de la taille de l'entreprise, le taux d'utilisation du portail suisse www.ch.ch a aussi augmenté, 17 % des sondés (+ 3) ayant répondu par l'affirmative.

Dans l'ensemble, l'offre Internet de l'administration est bien cotée par les entreprises. 74 % (+ 4 %) estiment que les sites des cantons sont plutôt bons, voire très bons. 65 % (+ 3 %) jugent favorablement les sites des villes et des communes. Avec 61 % (+ 2 %), le portail de l'administration fédérale a aussi gagné du terrain, quoique 31 % des sondés, qui ne le connaissaient pas, n'aient pu se prononcer à son sujet. La palme revient aux autorités du secteur de la santé. Il est à noter que le secteur du bâtiment et les fabricants de marchandises se sont montrés particulièrement satisfaits. 

Selon les entreprises - indépendamment de la branche et de la taille - l'administration a continué à s'améliorer pour ce qui est de la convivialité. Ce sont les entreprises de plus de 250 employés qui se montrent les plus satisfaites (72 % = + 6 %). 69 % (+ 5 %) de tous les sondés considèrent que l'administration est plutôt, voire très à l'écoute des usagers.

On a constaté peu de changement concernant la diffusion d'Internet en général. En tout, 92 % des employés disposent toujours d'un accès direct à Internet au bureau. On enregistre une progression à cet égard dans les toutes petites entreprises n'occupant pas plus de 9 personnes. En l'occurrence, 83 % (+ 5 %) ont directement accès à la Toile, et 75 % (+ 6 %) utilisent Internet au moins cinq jours par semaine. Dans les entreprises comptant 10 à 49 collaborateurs, on constate aussi une plus large diffusion d'Internet, 97 % (+ 7 %) pouvant y accéder directement. 91 % utilisent cette possibilité tous les jours. Dans les entreprises occupant 50 à 249 personnes, 93 % de ces dernières vont quotidiennement sur la Toile ; ce chiffre est de 92 % dans les grandes entreprises.

L'étude gfs est la seule enquête représentative en Suisse qui soit axée sur les entreprises et la cyberadministration et qui porte sur l'utilisation des portails des autorités et sur les exigences des entreprises concernant l'offre Internet de l'Etat.

Références supplémentaires:

externe  Portail PME : étude gfs 2008 concernant la cyberadministration et les entreprises (en allemand) et résumé en français
externe  ChF Cyberadministration : étude gfs 2008 concernant la cyberadministration et les entreprises (en allemand) et résumé en français

Adresse pour l'envoi de questions:

Christian Weber, chef E-Government PME, SECO, tél. 031 323 72 09
Amr Huber, chef Web ChF, tél. 031 323 82 19

Auteur:

Chancellerie fédérale
Internet: http://www.bk.admin.ch/index.html?lang=fr
Secrétariat d'Etat à l'économie
Internet: http://www.seco.admin.ch
Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche
Internet: http://www.wbf.admin.ch
Recherche plein texte



Secrétariat d'Etat à l'économie SECO
Contact | Informations juridiques
http://www.seco.admin.ch/aktuell/00277/01164/01980/index.html?lang=fr