Secrétariat d'Etat à l'économie SECO

La présente édition est conçue pour les navigateurs sans soutien CSS suffisant et s'adresse en priorité aux malvoyants. Tous les contenus peuvent également être visualisés à l'aide de navigateurs plus anciens. Pour une meilleure visualisation graphique, il est toutefois recommandé d'utiliser un navigateur plus moderne comme Mozilla 1,4 ou Internet Explorer 6.

Début sélection langue



Début secteur de contenu

Début navigateur

Fin navigateur



Nouveau recul du climat de consommation

Berne, 14.08.2008 - D’après l’enquête réalisée chaque trimestre par le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO) auprès de quelque 1100 ménages, l’indice du climat de consommation a reculé fortement pour la deuxième fois consécutive en juillet dernier (-17) par rapport à avril (+2).

Les trois indices qui sont utilisés pour le calcul du climat de consommation ont reculé significativement en juillet. L’appréciation portée sur la situation économique des douze derniers mois a baissé substantiellement pour atteindre -25 points, après une valeur de +2 en avril. Le développement du budget des ménages au cours des douze derniers mois a été jugé moins favorablement (-18 points en juillet, après -4 en avril) et les attentes formulées pour le développement futur du même budget ont également été revues à la baisse (-9 points en juillet, après une valeur de +7 en avril).

Durant l’enquête, d’autres indices sont relevés, mais les résultats de ceux-ci n’entrent pas dans le calcul de l’indice global. Parmi ces derniers, uniquement l’appréciation portée sur la sécurité des places de travail s’est légèrement améliorée en juillet (-21 points) par rapport à avril (–27 points). Par contre, les attentes formulées sur l’évolution économique des douze prochains mois se sont fortement dégradées (–45 en juillet, après –19 en avril). La même tendance a été suivie par l’appréciation portée sur la capacité d’épargne des ménages (+43 en juillet, après +50 en avril), ainsi que par les dispositions à effectuer des achats d’importance (-23 points en juillet, –5 en avril). Alors que l’appréciation de la capacité d’épargne se situe en-dessus de sa valeur moyenne pluriannuelle, cela n’est pas le cas pour les dispositions à effectuer des achats d’importance.

En ce qui concerne l’évolution des prix, l’augmentation durant les douze derniers mois a été jugée plus élevée en juillet qu’en avril (+119 points, après +96 points en avril). En juillet, les ménages anticipaient également plus d’augmentation des prix pour les douze prochains mois (+101) qu’en avril dernier (+80).

Adresse pour l'envoi de questions:

Bruno Parnisari, SECO, chef du secteur Conjoncture, tél. +41 (31) 323 16 81
Peter Steiner, SECO, secteur Conjoncture, tél. +41 (31) 322 28 60

Auteur:

Secrétariat d'Etat à l'économie
Internet: http://www.seco.admin.ch
Recherche plein texte



Secrétariat d'Etat à l'économie SECO
Contact | Informations juridiques
http://www.seco.admin.ch/aktuell/00277/01164/01980/index.html?lang=fr