Début secteur de contenu

Début navigateur

Fin navigateur



Le SECO renforce son soutien aux banques centrales des pays en développement

Berne, 13.09.2012 - Les banques centrales jouent un rôle essentiel dans le maintien d’un environnement macroéconomique stable. Les compétences techniques requises pour mettre en œuvre une politique monétaire efficace sont toutefois rares dans les pays en développement. Pour pallier cela, le SECO a lancé le 13 septembre un programme d’assistance à l’attention des banques centrales des pays en développement.

Une politique monétaire cohérente permet aux pays en développement de mieux résister aux chocs externes et à l’instabilité latente résultant de la crise internationale. En luttant contre les poussées inflationnistes, les banques centrales jouent un rôle crucial dans la lutte contre la pauvreté et la mise en œuvre d’une politique de développement économique durable. 

Réalisé en collaboration avec l’Institut de hautes études internationales et du développement de Genève (IHEID), le programme est doté d’un budget de 12 millions de francs pour la période 2012-2016. Le programme  couvre des domaines clés, tel que l’analyse et la mise en œuvre de la politique monétaire, la gestion des risques opérationnels et systémiques, la supervision financière, les statistiques ou la gestion du personnel. Le SECO et l’IHEID cordonnent les activités du programme avec la BNS et le Centre d’Etudes de Gerzensee.

Outre une assistance technique ciblée, le programme prévoit des mesures de formation, ainsi qu’un programme de recherche appliquée qui aura pour but d’analyser les difficultés auxquelles sont confrontées les autorités monétaires dans les pays en développement. Les résultats de ces travaux seront discutés lors d’une conférence annuelle qui se tiendra à Genève avec des représentants de banques centrales, du monde académique et d’autorités politiques suisses et étrangères.

Avec ce programme, le SECO complète ses mesures de soutien aux banques centrales. Le 15  septembre 2011, une contribution de 5 millions de dollars avait été mise à disposition de l’Association des banques centrales d’Amérique latine (CEMLA) pour la mise en œuvre d’un programme d’assistance technique dans le domaine de la gestion de la dette.

Adresse pour l'envoi de questions:

Monica Rubiolo, SECO, Coopération et Développement économiques, Secteur Soutien macroéconomique, Tel. +41 31 324 07 85

Auteur:

Secrétariat d'Etat à l'économie
Internet: http://www.seco.admin.ch
Recherche plein texte



http://www.seco.admin.ch/aktuell/00277/01164/01980/index.html?lang=fr