L’Observatoire sur la libre circulation des personnes entre la Suisse et l’UE

Europapolitik_Fahnen_C_DEA_web

L’accord sur la libre circulation des personnes (ALCP) entre la Suisse et les Etats membres de l’Union européenne (UE) ainsi que l’accord sur la modification de la Convention instituant l’Association Européenne de Libre-Echange (AELE) sont entrés en vigueur le 1er juin 2002. L’Observatoire sur la libre circulation des personnes entre la Suisse et l’UE a vu le jour la même année. Il a pour mission d’évaluer l’impact de la libre circulation des personnes sur le marché du travail à l’échelon national et à celui des grandes régions.

A ce titre, l’Observatoire:

  • sert de plateforme de l’Administration fédérale pour l’échange d’informations;
  • fait périodiquement la synthèse des travaux scientifiques et des analyses des différents offices concernés en vue d’identifier les problèmes que peut poser la libre circulation des personnes;
  • lance et suit au besoin des études scientifiques à moyen ou à long terme;
  • identifie, le cas échéant, les conséquences globales politiques, économiques et sociales de la libre circulation des personnes et formule des propositions pour y faire face;
  • rédige un rapport périodique à l’intention du Conseil fédéral sur l’évolution des flux migratoires entre la Suisse et les autres pays ainsi que sur les conséquences de la libre circulation des personnes sur le marché du travail suisse. Depuis 2010, les incidences sur les assurances sociales sont également analysées dans ce rapport.

L’Observatoire sur la libre circulation des personnes est géré par un groupe de travail interdépartemental composé de représentants du Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO), de l’Office fédéral de la statistique (OFS), du Secrétariat d’Etat à la migration (SEM) et de l’Office fédéral des assurances sociales (OFAS). Sa direction incombe au SECO.

Études

Conséquences d’une extinction des Accords bilatéraux I sur l’économie suisse

Effets de la libre circulation sur le marché du travail en Suisse 

Verdrängungseffekte des Freizügigkeitsabkommens Schweiz-EU auf dem Schweizer Arbeitsmarkt. (PDF, 1 MB, 26.02.2016)Lalive R., Zweimüller J. und Favre, S. (2013), Studie im Auftrag des Staatssekretariats für Wirtschaft SECO.


Les effets de la libre circulation des personnes sur les salaires en Suisse. (PDF, 1 MB, 26.02.2016)Müller, T. et al. (2013), Studie im Auftrag des Staatssekretariats für Wirtschaft SECO.

Autres études  

Rapports

Liens

Offices partenaires de l’Observatoire sur la libre circulation des personnes 

Informations complémentaires concernant la libre circulation des personnes

Le portail Libre circulation des personnes offre un aperçu global des questions liées à la libre circulation des personnes. Cette plateforme contient entre autres des informations sur la mise en œuvre de l’initiative « Contre l’immigration de masse ».

Thèmes associés  

Dernière modification 26.10.2018

Début de la page

Contact

Secrétariat d’Etat à l’économie
Direction du travail
Holzikofenweg 36
3003 Berne

Tél. +41 58 462 29 09

Formulaire de contact

Imprimer le contact

https://www.seco.admin.ch/content/seco/fr/home/Arbeit/Personenfreizugigkeit_Arbeitsbeziehungen/Observatorium_Freizuegigkeitsabkommen.html