Scénarios pour la conjoncture suisse

On peut d’ores et déjà partir du principe que l’effondrement de la valeur ajoutée durant la période de fermeture de nombreuses entreprises sera d’une ampleur exceptionnelle. L’évolution de la conjoncture dépendra par la suite de la progression de l’épidémie et du moment à partir duquel les mesures sanitaires pourront être assouplies, ainsi que des éventuels effets économiques de second tour entraînés par ces mesures, à l’image de grandes vagues de licenciements ou de nombreux cas d’insolvabilité. Le risque que ces effets de second tour se concrétisent devrait augmenter à mesure que cette paralysie économique se prolongera. Les prévisions conjoncturelles du 19 mars du Groupe d’experts de la Confédération tablaient sur une évolution relativement favorable sur ces deux plans. Toutefois, d’autres scénarios sont de plus en plus probables, notamment compte tenu de l’évolution de la situation à l’étranger.

Le SECO complète par conséquent les prévisions conjoncturelles du 19 mars, qui annonçaient déjà à une récession pour 2020, par deux scénarios négatifs. Selon ces derniers, la récession pourrait être bien plus forte que supposé et l’économie pourrait mettre davantage de temps à se redresser. Face à un choc économique nettement plus prononcé et accompagné d’effets de second tour, la Suisse risquerait d’encaisser une perte de prospérité d’une ampleur exceptionnelle. L’incertitude des prévisions est cependant extraordinairement élevée. À ce jour, il n’y a que peu de données disponibles pour pouvoir évaluer l’ampleur exacte de la contraction économique qui s’opère depuis mars. Le Groupe d’experts procédera à une actualisation extraordinaire de ses prévisions durant la seconde moitié du mois d’avril.

23.04.2020

Le plus fort recul du PIB attendu depuis des décennies

Prévisions conjoncturelles du Groupe d’experts de la Confédération – avril 2020 -- Le groupe d’experts a procédé à une actualisation extraordinaire de ses prévisions conjoncturelles. Il prévoit une très forte baisse du PIB en 2020 en raison des mesures prises pour endiguer la propagation du coronavirus. Même en 2021, l’économie ne devrait se redresser que lentement.

Dernière modification 24.04.2020

Début de la page

https://www.seco.admin.ch/content/seco/fr/home/Arbeit/neues_coronavirus/szenarien_schweizer_konjunktur.html