Mise en œuvre de la RSE

La mise en œuvre de la RSE implique, au-delà du respect des dispositions légales, des conventions entre partenaires sociales et d'autres dispositions contractuelles, la prise en compte des attentes de la société.

Pour aider les entreprises à assumer leur responsabilité, les organisations internationales, les gouvernements, les associations d'entreprises et les organisations non gouvernementales ont développé des normes, des codes de conduite et des labels qui présentent le comportement attendu et favorisent la transparence. Parmi les principaux instruments dans ce sens, citons les Principes directeurs de l'OCDE à l'intention des entreprises multinationales, le Pacte mondial des Nations Unies (Global Compact, UNGC), les Principes directeurs de l'ONU relatifs aux entreprises et aux droits de l'homme, la norme ISO 26000 «Lignes directrices relatives à la responsabilité sociétale» et la Global Reporting Initiative (GRI), des instructions concernant l'établissement de rapports sur la durabilité.Dans la mesure du possible, la mise en œuvre doit couvrir toute l'étendue des effets de l'activité d'une entreprise et prendre en considération les besoins de ses parties prenantes. Il faut également tenir compte des circonstances et des possibilités spécifiques des entreprises, notamment les PME. La transparence et la volonté de dialoguer sont des principes fondamentaux de la RSE qui contribuent substantiellement à la réussite de sa mise en œuvre.La mise en œuvre de la RSE implique, au-delà du respect des dispositions légales, des conventions entre partenaires sociales et d'autres dispositions contractuelles, la prise en compte des attentes de la société.

Pour aider les entreprises à assumer leur responsabilité, les organisations internationales, les gouvernements, les associations d'entreprises et les organisations non gouvernementales ont développé des normes, des codes de conduite et des labels qui présentent le comportement attendu et favorisent la transparence. Parmi les principaux instruments dans ce sens, citons les Principes directeurs de l'OCDE à l'intention des entreprises multinationales, le Pacte mondial des Nations Unies (Global Compact, UNGC), les Principes directeurs de l'ONU relatifs aux entreprises et aux droits de l'homme, la norme ISO 26000 «Lignes directrices relatives à la responsabilité sociétale» et la Global Reporting Initiative (GRI), des instructions concernant l'établissement de rapports sur la durabilité.

Dans la mesure du possible, la mise en œuvre doit couvrir toute l'étendue des effets de l'activité d'une entreprise et prendre en considération les besoins de ses parties prenantes. Il faut également tenir compte des circonstances et des possibilités spécifiques des entreprises, notamment les PME. La transparence et la volonté de dialoguer sont des principes fondamentaux de la RSE qui contribuent substantiellement à la réussite de sa mise en œuvre.

Dernière modification 30.03.2017

Début de la page

https://www.seco.admin.ch/content/seco/fr/home/Aussenwirtschaftspolitik_Wirtschaftliche_Zusammenarbeit/Wirtschaftsbeziehungen/Gesellschaftliche_Verantwortung_der_Unternehmen/CSR/Umsetzung_CSR0.html