Suppression des droits de douane sur les produits industriels

Les prix des biens et services sont en moyenne nettement plus hauts en Suisse qu’à l’étranger. Différents facteurs contribuent à l’îlot de cherté suisse : d’une part, les salaires et les coûts indigènes élevés font grimper les prix. D’autre part, différents obstacles tarifaires et non tarifaires au commerce engendrent un cloisonnement du marché suisse et permettent aux entreprises d’y pratiquer des prix supérieurs à ceux demandés à l’étranger. Le SECO a analysé les conséquences des obstacles commerciaux dans une série d’études. Afin de réduire ces obstacles, le Conseil fédéral a approuvé, le 20 décembre 2017, le train de mesures « Facilitation des importations », dont fait partie la suppression des droits de douane sur les produits industriels.

La suppression de ces droits de douane renforcera la place économique et industrielle suisse, et devrait générer des gains de prospérité estimés à quelque 860 millions de francs. Alors que les droits de douane industriels permettaient auparavant de protéger l’industrie suisse de la concurrence étrangère, ils renchérissent aujourd’hui l’achat de biens intermédiaires en provenance de l’étranger. La suppression des droits de douane sur les produits industriels et les allégements administratifs des procédures douanières qui en découleront permettront aux entreprises sises en Suisse de bénéficier d’intrants moins chers et de réduire leurs coûts de production. L’économie suisse étant fortement intégrée dans les chaînes de valeur mondiales, cette mesure améliorera sa compétitivité. Les relations commerciales deviendront dans l’ensemble plus efficientes et la concurrence sera renforcée. La suppression des droits de douane sur les produits industriels aura également des retombées positives pour les consommateurs puisque ces droits sont aujourd’hui perçus à l’importation de nombreux biens de consommation, notamment les voitures, les vélos, les produits de soins corporels, les appareils ménagers ou les vêtements. Dans les branches où la concurrence fonctionne, les économies réalisées seront répercutées sur les consommateurs. Un système de suivi sera mis en place pour s’en assurer.

Le projet prévoit, outre la suppression des droits de douane, la simplification de la structure du tarif des douanes pour les produits industriels, ce qui permettra de réduire encore la charge administrative.

Suppression des droits de douane industriels : Questions & réponses

Contact spécialisé
Dernière modification 17.05.2022

Début de la page

https://www.seco.admin.ch/content/seco/fr/home/Aussenwirtschaftspolitik_Wirtschaftliche_Zusammenarbeit/Wirtschaftsbeziehungen/Warenverkehr/aufhebung_industriezoelle.html