Politique d'entreprise favorable à la famille : les firmes y trouvent leur compte!

Berne, 31.10.2005 - Le Conseil fédéral considère l'amélioration de la conciliation des vies professionnelle et familiale comme une priorité politique pour notre pays. Des progrès dans ce domaine passent notamment par le développement, par les entreprises, de conditions de travail favorables à la famille. Cependant, celles-ci ont-elles un intérêt propre à développer de telles mesures ? Premiers éléments de réponse grâce à une analyse portant sur cette question.

Le développement de politiques d’entreprise favorables à la famille relève avant tout de l’initiative individuelle des firmes. Dans le cadre des discussions liées à la conciliation du travail et de la famille, il est souvent fait référence à des objectifs d’ordre social et macro-économique. Toutefois, l’on ne peut s’attendre à ce que les entreprises adoptent un comportement motivé par des considérations plus ou moins philanthropiques. Afin de lancer la discussion dans les milieux économiques sur les avantages de telles mesures pour les firmes elles-mêmes, le Département fédéral de l’économie s’est joint à une initiative privée intitulée beruf und familie, destinée à réaliser, pour la première fois en Suisse, une analyse coûts-bénéfices d’une politique d’entreprise favorable à la famille.
Les membres de la direction des cinq entreprises à l’origine de l'étude

  • Gisèle Girgis, membre de la Direction générale de la Fédération des Coopératives Migros
  • Dr. Ingrid Duplain, membre de la Direction de Novartis International SA
  • Dr. Pierin Vincenz, président de la Direction du Groupe Raiffeisen
  • Yves-André Jeandupeux, membre de la Direction du groupe de La Poste Suisse
  • le conseiller fédéral Joseph Deiss, chef du DFE
ont tenu à témoigner de l'intérêt, à la fois pour l’employeur et pour les employés, que leur établissement trouve dans la pratique de telles mesures.
En effet, l’analyse, réalisée par la firme bâloise Prognos, démontre qu’une politique d'entreprise favorable à la famille s'avère payante. Dans le cadre d'un modèle de calcul et sur la base d'hypothèses réalistes, elle fait ressortir, pour un programme de mesures, un retour sur investissement de 8%. Il convient de souligner que, parce que l’étude se veut une estimation prudente, ce résultat n’inclut pas d'autres effets bénéfiques additionnels, qui n'en sont pas moins reconnus par les responsables des ressources humaines. L'analyse fournit par ailleurs des exemples de mesures avec, pour chacune d'entre elles, des indications relatives à leurs coûts et à leurs avantages.


Adresse pour l'envoi de questions

Anne Küng Gugler
SECO
Responsable du dossier Concilier travail et famille
tél. +41 (0)31 322 27 85



Auteur

Secrétariat d'Etat à l'économie
http://www.seco.admin.ch

Dernière modification 28.12.2016

Début de la page

Contact

Demandes de medias

Veuillez adresser vos demandes de medias écrites à medien@seco.admin.ch  

Cheffe de la Communication et porte-parole

Antje Baertschi
tél. +41 58 463 52 75
fax +41 58 462 56 00
courriel

Chef suppléant de la Communication et porte-parole

Fabian Maienfisch
tél. +41 58 462 40 20
fax +41 58 462 56 00
courriel

Porte-parole

Isabel Herkommer
tél. +41 58 465 03 49
fax +41 58 462 56 00
courriel

Imprimer le contact

News - Abonnement

https://www.seco.admin.ch/content/seco/fr/home/seco/nsb-news.msg-id-10467.html