Les impacts de la promotion économique sur l'immigration sont limités et concernent principalement l’espace rural

Berne, 19.12.2013 - Le rapport «Promotion économique et immigration», réalisé par Ecoplan sur mandat du Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO), analyse les relations de cause à effet entre les mesures de promotion économique de la Confédération et l’immigration. Le rapport étudie notamment la promotion de la place économique, les allégements fiscaux en application de la politique régionale et l’encouragement du secteur de l’hébergement. En contribuant au maintien et à la création d’emplois, la promotion économique induit également une légère augmentation de l’immigration d’environ 4 %. Près de trois quart des effets sur l'immigration se déploient dans des zones rurales ou structurellement faibles, à l’écart des centres urbains. Enfin, l’étude parvient à la conclusion que les entreprises encouragées ne recrutent pas sensiblement plus de personnel à l’étranger que les autres entreprises.

La promotion économique de la Confédération a pour objectif de développer la place économique suisse, de préserver l’entrepreneuriat existant, d’encourager l’exploitation des débouchés commerciaux et de renforcer l’attrait de la place économique. Elle est l’une des nombreuses composantes de la politique économique et vise notamment à augmenter la compétitivité des régions. L’étude a examiné les mesures de promotion économique de la Confédération qui sont susceptibles d’avoir un impact sur l’immigration. Il s’agit de la promotion de la place économique, principalement celle assurée par Switzerland Global Enterprise (S-GE, anciennement Osec), des allégements fiscaux en application de la politique régionale et de l’encouragement du secteur de l’hébergement par la Société suisse de crédit hôtelier (SCH).

Au cours des cinq dernières années, ces trois instruments – conjugués aux efforts fournis par les cantons, les régions et les communes – ont encouragé environ 600 entreprises par an en moyenne, qui ont créé quelque 3600 emplois par an. L’immigration induite par ces instruments équivaut à environ 2000 emplois par an et concerne 3200 personnes avec le regroupement familial. Ce nombre correspond à environ 4 % de l’immigration nette en Suisse.

La répartition géographique de l’immigration revêt une importance particulière. Près de trois quart des effets de l’immigration se déploient dans des zones rurales ou structurellement faibles, à l’écart des centres urbains. Cette répartition est le résultat d’une orientation ciblée de la politique régionale et de l’encouragement du secteur de l’hébergement, qui sont limités à ces zones. Seule la promotion de la place économique suisse a un impact à l’échelle nationale. Toutefois, là aussi, une part substantielle des emplois qu’elle influence se situent à l’extérieur des grands centres urbains.

Enfin, un sondage réalisé auprès de 900 responsables de recrutement et l’analyse de différentes études ont montré que les entreprises encouragées ne recrutent pas sensiblement plus de personnel à l’étranger que les autres entreprises. Le recrutement à l’étranger concerne avant tout les postes ayant un profil d’exigences élevé. Par conséquent la nationalité ne joue qu’un rôle secondaire. Les entreprises nouvellement implantées, y compris les multinationales, recherchent souvent un ancrage local rapide. Les employés indigènes concourent à la réalisation de cet objectif, puisqu’ils disposent de bonnes connaissances des conditions locales. Du point de vue des entreprises, l’immigration est toutefois essentielle pour répondre à la pénurie de personnel qualifié. De plus, elles perçoivent l’internationalisation liée à l’immigration de personnel hautement qualifié comme un avantage comparatif. Dans ce sens, l’immigration contribue également au maintien et à la promotion de la capacité d’innovation et de la compétitivité de la Suisse.

Dans le rapport de juillet 2012 sur la libre circulation des personnes et l’immigration en Suisse, le Conseil fédéral a identifié des lacunes au niveau de la recherche en ce qui concerne les effets des mesures de promotion économique de la Confédération sur l’immigration. Le rapport «Promotion économique et immigration», réalisé par Ecoplan sur mandat du Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO), analyse les relations de cause à effet et fournit des estimations quantitatives procédant par analogies statistiques.


Adresse pour l'envoi de questions

Secrétariat d'Etat à l'économie SECO
Holzikofenweg 36
CH-3003 Berne
tél. +41 58 462 56 56
fax +41 58 462 56 00



Auteur

Secrétariat d'Etat à l'économie
http://www.seco.admin.ch

Dernière modification 20.03.2019

Début de la page

Contact

Demandes de medias

Veuillez adresser vos demandes de medias écrites à medien@seco.admin.ch  

Cheffe de la Communication et porte-parole

Antje Baertschi
tél. +41 58 463 52 75
fax +41 58 462 56 00
courriel

Chef suppléant de la Communication et porte-parole

Fabian Maienfisch
tél. +41 58 462 40 20
fax +41 58 462 56 00
courriel

Porte-parole

Livia Willi
tél. +41 58 469 69 28
fax +41 58 462 56 00
courriel

Imprimer le contact

News - Abonnement

https://www.seco.admin.ch/content/seco/fr/home/seco/nsb-news.msg-id-51496.html