Prévisions pour le tourisme suisse

Berne, 21.05.2015 - L’appréciation du franc suisse et le net recul de la clientèle russe ne passent pas inaperçus dans le secteur touristique suisse. Après deux années de léger redressement, le nombre des nuitées subira une légère régression en 2015. Selon les prévisions, le recul s’élèvera à -0,6 % pour l’année en cours. En ce qui concerne l’exercice 2016, le KOF prévoit de nouveau une augmentation modérée de 0,8 % du nombre des nuitées.

Hiver 2014/2015 : stagnation des nuitées
L’appréciation du franc en janvier de cette année et le net recul de la clientèle russe se sont fait sentir dans le tourisme suisse au cours de la dernière saison hivernale. Les estimations suggèrent une stagnation du nombre des nuitées durant l’hiver 2014/2015. Alors que la de-mande des touristes suisses demeurait vigoureuse, la demande de l’étranger s’est détériorée, notamment de la part des clients de la zone euro.

Eté 2015 : recul de la demande intérieure et étrangère
En ce qui concerne la saison estivale 2015, le KOF mise sur un recul des nuitées de 1 %. Le phénomène concernera aussi bien les clients suisses que les clients étrangers. S’agissant des Suisses, le fléchissement de la conjoncture intérieure lié à l’appréciation du franc affecte le climat de consommation et donc aussi les dépenses touristiques. Le nombre des nuitées de clients étrangers accusera une diminution parfois substantielle en fonction du pays d’origine. Une partie du recul de la demande provenant de clients européens pourra cependant être compensée par une augmentation des nuitées de clients issus de marchés plus lointains, asia-tiques et américains.

Valeur ajoutée du tourisme
La valeur ajoutée du tourisme régressera légèrement durant l’année en cours et l’année à venir. Les prévisions tablent sur une baisse de -2,1 % en 2015 et de -1,1 % en 2016. Ainsi, les baisses de prix consenties pour préserver la compétitivité notamment vis-à-vis des concurrents européens affecteront les marges des entreprises de tourisme face à une structure de coûts peu réactive à court terme.

Concentration sur le taux de change
Une analyse spéciale a examiné de manière empirique dans quelle mesure la demande en nuitées réagissait à l’évolution du taux de change. Les résultats indiquent que la demande réagit plus fortement aux variations du taux de change dans les régions de montagne et au Tessin que dans les villes. Outre l’évolution du taux de change, la situation conjoncturelle joue un rôle déterminant dans les pays d’origine. L’hypothèse selon laquelle les nuitées dans les hôtels de catégorie supérieure réagissent moins à l’appréciation du franc que dans des hôtels de catégorie inférieure n’a pas pu être confirmée.  

Le SECO peut soutenir l’établissement de prévisions pour le tourisme au moyen d’Innotour si la branche le souhaite. La branche et les cantons ont été consultés il y a quelques années et en ont exprimé le souhait. A la suite d’une procédure invitant à soumissionner, le Centre de recherches conjoncturelles de l’EPFZ (KOF) a été chargé d’établir les prévisions pour le tourisme.


Adresse pour l'envoi de questions

Secrétariat d'Etat à l'économie SECO
Holzikofenweg 36
CH-3003 Berne
tél. +41 58 462 56 56
fax +41 58 462 56 00



Auteur

Secrétariat d'Etat à l'économie
http://www.seco.admin.ch

Dernière modification 14.09.2020

Début de la page

Contact

Demandes de medias

Veuillez adresser vos demandes de medias écrites à medien@seco.admin.ch  

Cheffe de la Communication et porte-parole

Antje Baertschi
tél. +41 58 463 52 75
courriel

Chef suppléant de la Communication et porte-parole

Fabian Maienfisch
tél. +41 58 462 40 20
courriel

Porte-parole

Livia Willi Yéré
tél. +41 58 469 69 28
courriel

Porte-parole

Nadine Mathys
tél. +41 58 481 86 47
courriel

Imprimer le contact

News - Abonnement

https://www.seco.admin.ch/content/seco/fr/home/seco/nsb-news.msg-id-57336.html