Le climat de consommation confirme la stabilisation de la conjoncture

Berne, 05.02.2020 - La confiance des consommateurs est à la hausse pour ce qui est de l’évolution de l’économie et du marché du travail. Dans l’ensemble, le moral des ménages demeure cependant inférieur à la moyenne, assombri par des inquiétudes persistantes concernant leur situation financière.

La confiance des consommateurs suisses reste globalement faible. Avec une valeur de −9 points en janvier 2020, l’indice* du climat de consommation  continue à s’afficher en dessous de sa moyenne à long terme (−5 points), sans évolution marquante depuis le début de 2019.

Les ménages font néanmoins preuve d’un clair regain d’optimisme s’agissant de l’évolution future de l’économie dans son ensemble : passé de −19 à −7 points, le sous-indice correspondant est remonté légèrement au-dessus de la moyenne (−9 points), ce qui laisse présager une croissance économique plus ou moins dans la moyenne. Les attentes relatives au marché de l’emploi se sont elles aussi améliorées, en accord avec l’amélioration attendue de l’économie : le sous-indice de l’évolution attendue du chômage a reculé de 48 à 33 points, s’inscrivant
clairement en dessous de sa moyenne pluriannuelle. Quant aux appréciations concernant la sécurité de l’emploi, elles sont restées supérieures à la moyenne. Les personnes interrogées s’attendent donc à ce que la situation demeure favorable sur le marché du travail.

Les ménages restent malgré tout préoccupés par leur situation financière, ce qui explique que le climat de consommation soit toujours globalement morose. Tant le sous-indice relatif à la situation financière passée (−14 points) que celui portant sur la situation financière future (−8 points) sont clairement en dessous de leur moyenne respective (−7 et +2 points). L’amélioration qui s’était esquissée au trimestre précédent ne s’est ainsi pas confirmée lors de l’enquête de janvier ; les attentes des ménages concernant leur budget se sont au contraire à nouveau dégradées. La propension aux grandes acquisitions se maintient quant à elle à −8 points, proche de sa moyenne (−6 points).

Les résultats de l’enquête font par ailleurs apparaître des anticipations clairement en hausse en matière d’évolution des prix. Le brusque rebond enregistré par les cours du pétrole en janvier, peu avant la réalisation de l’enquête, n’y est peut-être pas étranger. Ce regain d’inquiétude concernant l’évolution des prix pourrait expliquer pourquoi les ménages se montrent relativement pessimistes au sujet de leur propre situation financière, alors qu’ils se disent plus confiants quant à l’évolution de l’économie et du marché de l’emploi.

*Depuis juillet 2019, l’indice du climat de consommation est calculé sur la base des quatre sous-indices suivants, corrigés des effets saisonniers et calendaires : situation économique générale à venir, situation financière passée, situation financière à venir et moment favorable pour de grandes acquisitions. Informations complémentaires : www.seco.admin.ch/climat-consommation.

 


Adresse pour l'envoi de questions

Secrétariat d'Etat à l'économie SECO
Holzikofenweg 36
CH-3003 Berne
tél. +41 58 462 56 56
fax +41 58 462 56 00



Auteur

Secrétariat d'Etat à l'économie
http://www.seco.admin.ch

Dernière modification 12.02.2020

Début de la page

Contact

Demandes de medias

Veuillez adresser vos demandes de medias écrites à medien@seco.admin.ch  

Cheffe de la Communication et porte-parole

Antje Baertschi
tél. +41 58 463 52 75
courriel

Chef suppléant de la Communication et porte-parole

Fabian Maienfisch
tél. +41 58 462 40 20
courriel

Porte-parole

Nadine Mathys
tél. +41 58 481 86 47
courriel

Imprimer le contact

News - Abonnement

https://www.seco.admin.ch/content/seco/fr/home/seco/nsb-news.msg-id-78006.html