Table ronde avec les milieux économiques : contre un reconfinement et pour un respect strict des plans de protection

Berne, 22.10.2020 - En 2020, l’économie suisse a connu un effondrement historique en raison de la pandémie de coronavirus. Le nombre de cas qui repart à la hausse aujourd’hui suscite à nouveau de vives inquiétudes. Le conseiller fédéral Guy Parmelin a par conséquent invité des représentants des milieux économiques, des partenaires sociaux et des cantons à une deuxième table ronde par conférence téléphonique. Les participants ont fait un bilan de la situation et discuté des prochaines étapes à suivre du point de vue des acteurs économiques.

Dans sa prévision du 12 octobre, le groupe d’experts de la Confédération table sur une baisse du PIB de 3,8 % en 2020 dans le sillage de la crise du coronavirus. Ce recul est moins important que redouté en juin encore. Grâce, notamment, à l’assouplissement relativement précoce et rapide des mesures sanitaires, de larges pans de l’économie ont pu se rétablir mieux et plus vite que prévu. Néanmoins, la plupart des secteurs ont enregistré au premier semestre un effondrement historique de la valeur ajoutée, et nombre d’entre eux n’ont pas encore retrouvé leur niveau d’avant la crise.


La forte recrudescence du nombre de cas suscite l’inquiétude chez les représentants des milieux économiques, des partenaires sociaux et de la Conférence des chefs des départements cantonaux de l’économie publique (CDEP). Sur invitation du conseiller fédéral Guy Parmelin, ces derniers se sont réunis le 22 octobre 2020 lors d’une table ronde pour analyser la situation actuelle et les défis qui y sont liés.

À l’issue de la réunion par conférence téléphonique, les participants se sont accordés sur la nécessité : 
  • d’éviter à tout prix un reconfinement et de recourir, au préalable, à toutes les autres mesures possibles ; 
  • de respecter strictement les plans de protection ;
  • de mettre en place au plus vite des solutions de dépistage rapide ;
  • de ne décider d’autres mesures visant à restreindre les rassemblements de personnes dans les espaces publics et privés que lorsque la situation l’exigera absolument. 

Le Département fédéral de l’économie, de la formation et de la recherche (DEFR) a pris acte des demandes des participants à la table ronde. Le nombre élevé de contaminations est aussi inquiétant du point de vue économique. Tout doit être mis en œuvre pour reprendre rapidement le contrôle de la situation sanitaire. Il convient cependant, comme recommandé par la task force scientifique, d’éviter un reconfinement à l’échelle nationale.

La protection de la population et la protection de l’économie n’entrent pas en contradiction ; plus vite la propagation du virus pourra être endiguée, moins l’économie pâtira. C’est le seul moyen d’éviter des mesures plus draconiennes et plus coûteuses. La Confédération, les cantons et l’économie doivent tous tirer à la même corde et respecter scrupuleusement les règles de base en vue de maîtriser la pandémie, à savoir garder les distances, se désinfecter les mains et se conformer aux plans de protection.


La table ronde organisée par le conseiller fédéral Guy Parmelin a réuni des représentants de la CDEP, des partenaires sociaux (Union syndicale suisse, UNIA, Syna, Travail.Suisse, Union patronale suisse, Union suisse des arts et métiers) et des associations économiques (economiesuisse, Swissmem, Swissstaffing, Fédération suisse du tourisme, Fédération suisse du voyage, hotelleriesuisse, GastroSuisse, Expo Event, Association suisse des transports routiers, Société suisse des entrepreneurs).


Adresse pour l'envoi de questions

Communication DEFR, 058 462 20 07,
info@gs-wbf.admin.ch


Auteur

Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche
http://www.wbf.admin.ch

Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche
http://www.wbf.admin.ch

Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche
http://www.wbf.admin.ch

Dernière modification 12.02.2020

Début de la page

Contact

Demandes de medias

Veuillez adresser vos demandes de medias écrites à medien@seco.admin.ch  

Cheffe de la Communication et porte-parole

Antje Baertschi
tél. +41 58 463 52 75
courriel

Chef suppléant de la Communication et porte-parole

Fabian Maienfisch
tél. +41 58 462 40 20
courriel

Porte-parole

Livia Willi Yéré
tél. +41 58 469 69 28
courriel

Imprimer le contact

Abonnement aux news

https://www.seco.admin.ch/content/seco/fr/home/seco/nsb-news/medienmitteilungen-2020.msg-id-80830.html