TREXMO - TRanslation of EXposure MOdels

TREXMO (TRanslation of EXposure MOdels) est un outil qui a été développé pour évaluer simultanément une situation d’exposition au moyen de six modèles reconnus internationalement. L’outil a été élaboré en collaboration avec l’Institut universitaire romand de Santé au Travail (IST) et l’Université de Genève. Il a fait l’objet d’une évaluation internationale (cf. publication concernant l’évaluation par les pairs en bas de page). Il sert en premier lieu à estimer de manière efficace et fiable l’exposition sur le lieu de travail dans une grande variété de situations.  

Outil

TREXMO 2.0: http://trexmo.chuv.ch

L’outil est actuellement disponible sur le serveur du CHUV (Le Centre hospitalier universitaire vaudois) et sera transféré plus tard sur le serveur du Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO).

Contexte

L’Agence européenne des produits chimiques (ECHA) recommande plusieurs modèles pour évaluer l’exposition à des produits chimiques sur le lieu de travail. Les modèles en question sont toutefois d’une complexité et d’une précision variables. Dans de nombreux cas (situations d’exposition), le modèle à privilégier est en outre incertain.
Le défi est que différents modèles aboutissent en général à des résultats différents et que les incertitudes liées aux modèles ne sont souvent pas connues de manière précise. Cela rend l’estimation de l’exposition plus difficile, tout comme l’évaluation du risque lié au contact avec des substances dangereuses au travail.

Qu’est-ce que TREXMO?

  • TREXMO (= Translation of Exposure Models) est un outil qui a été développé pour permettre d’évaluer de manière efficace et fiable une grande variété de situations d’exposition au moyen de plusieurs modèles reconnus par l’ECHA. TREXMO intègre actuellement les six modèles suivants d’exposition sur le lieu de travail :
    ART v.1.5, Stoffenmanager® version 4.0 (Schinkel et al. 2010), ECETOC TRA v.3, MEASE v.1.02.01, EMKG-EXPO-TOOL et EASE v.2.0.
  • L’élément principal de TREXMO est une fonction de traduction semi-automatique, qui traduit un jeu défini de paramètres d’une situation d’exposition d’un modèle en paramètres de tous les autres modèles. Cette méthode de traduction fixe harmonise l’emploi de plusieurs modèles pour une situation d’exposition donnée et réduit ce faisant les incertitudes liées au calcul des valeurs d’exposition au moyen de différents modèles.

Pourquoi TREXMO?

  • Il est souvent difficile de déterminer quelle approche choisir pour évaluer une situation d’exposition définie. Faut-il par exemple choisir la classe « Tier 1 » (= screening) ou « Tier 2 » (= calcul plus précis) ?
  • On dispose de peu de littérature spécialisée sur l’interprétation des résultats des modèles. Il en va de même des incertitudes des modèles liées aux situations d’exposition, aux paramètres (p. ex. l’activité) ou aux modèles eux-mêmes.
  • Les modèles d’exposition ne sont pas nécessairement conservateurs. Plusieurs études ont montré que les valeurs d’exposition calculées se situaient souvent au-dessus des valeurs mesurées.
  • Différents utilisateurs d’un même modèle aboutissent en général à des résultats différents alors que leurs calculs portent sur les mêmes situations (grande variabilité inter-utilisateur). Différentes études ont montré que les divergences pouvaient être importantes. L’estimation de l’exposition au moyen de TREXMO est plus fiable que si on l’effectue en utilisant les mêmes modèles séparément (cf. publication en bas de page).

Quel est le but du projet TREXMO ?

  1. Réduire les incertitudes liées au choix et à l’introduction des paramètres des six modèles à disposition
  2. Gagner du temps lors du calcul de l’exposition pour différentes situations au moyen de différents modèles
  3. Obtenir une estimation fiable et uniforme des valeurs d’exposition pour une grande diversité de situations
  4. Calculer des scénarios d’exposition, par exemple pour le rapport sur la sécurité chimique d’une substance (CSR) ou pour la procédure d’autorisation de substances extrêmement préoccupantes (SVHC)

Financement :

Le projet a été financé par le Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO) et le Centre suisse de toxicologie humaine appliquée (SCAHT).

Conditions juridiques :

L’outil TREXMO peut être utilisé gratuitement depuis la page web de l’administration fédérale suisse. Les conditions juridiques de l’administration fédérale suisse s’appliquent.

Conditions juridiques de l’administration fédérale suisse

Exigences requises du système

Vous devez disposer d’un des navigateurs suivants : Google Chrome (45+), Safari (6+), Mozilla Firefox (38+) ou Internet Explorer (10+).

Remerciements

Nous remercions les organismes suivants pour les discussions scientifiques et les conseils lors du développement de l’outil TREXMO : l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA, Finlande), le Bundesanstalt für Arbeitsschutz und Arbeitsmedizin (BAuA, Allemagne [institut de protection des travailleurs et de médecine du travail]), le National Institute for Occupational Safety and Health (NIOSH, Etats-Unis [institut national de sécurité et santé au travail]), l’Environmental Protection Agency (EPA, Etats-Unis [agence de protection de l’environnement]), l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS, France), l’Institute of Occupational Medicine (IOM, Ecosse [institut de médecine du travail]), le Korea Institute of Science and Technology (KIST, Corée du Sud [institut coréen de science et de technologie) et la Technical University of Ostrava (VSB, Tchéquie [université technique d’Ostrava]).

Contact

Contact pour l’outil TREXMO

Références

Dernière modification 04.12.2017

Début de la page

https://www.seco.admin.ch/content/seco/fr/home/Arbeit/Arbeitsbedingungen/Chemikalien-und-Arbeit/Exposition/TREXMO.html