Le financement des entreprises est stable

Berne, 22.01.2013 - Le financement des entreprises n’est actuellement pas menacé en Suisse. C’est ce qui ressort d’une enquête menée en novembre 2012 auprès de 1002 entreprises sur mandat du Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO). Le marché du crédit pour les PME fonctionne bien. En outre, les PME qui disposent d’un crédit bancaire envisagent l’avenir de manière plus optimiste qu’il y a deux ans. Une majorité d’entre elles tablent sur une progression de leur chiffre d’affaires dans les deux ou trois prochaines années.

Dans le contexte de la crise économique et financière, le SECO a commandité trois enquêtes téléphoniques depuis avril 2009 sur la situation financière des PME en Suisse. L’objectif était d’obtenir un aperçu de la structure financière de ces entreprises et d’identifier d’éventuelles difficultés d’accès aux crédits bancaires. En novembre 2012, les 1002 entreprises qui avaient été sondées ont été à nouveau interrogées dans le but de mesurer l’évolution survenue depuis les trois premières enquêtes et, plus particulièrement, de cerner les effets de la crise de la dette et l’impact du franc fort.

Il apparaît que 65 % des PME ne disposent d’aucun crédit bancaire et ne se financent que par des fonds propres ou d’autres fonds externes tels que des prêts de tiers. Cela correspond à la valeur enregistrée il y a deux ans (68 %), même s’il y a quand même eu quelques changements. Ainsi, 7 % des entreprises qui disposaient d’un crédit bancaire en 2010 ont déclaré qu’elles n’en avaient plus en 2012. A l’inverse, 6 % des PME ont recouru à un crédit bancaire en 2012, alors qu’elles n’en avaient pas eu besoin deux ans auparavant. Parmi les entreprises ayant récemment sollicité un crédit bancaire, seules 5 % se sont heurtées à un refus, contre 7 % en 2010 et 9 % à l’automne 2009.

Malgré tout, 50 % des entreprises (2010: 35 %) ayant eu besoin de se financer au cours des 12 derniers mois estiment que les conditions de financement se sont, d’une manière générale, dégradées l’année passée. Cela se manifeste en particulier au niveau du montant des prêts et des lignes de crédit, des garanties exigées et des coûts de financement. Pour 16 % des PME (9 % en 2010), les taux d’intérêt sont devenus moins favorables; 19 % indiquent que leur rating s’est amélioré, tandis que seulement 11 % sont moins bien notées par leur banque.

Le carnet de commandes de 14 % des PME interrogées a diminué et 32 % ont enregistré un recul de leur chiffre d’affaires au cours des 12 derniers mois. Dans le même temps, 19 % ont davantage de travail et 30 % ont amélioré leur chiffre d’affaires. Les entreprises qui disposent d’un crédit bancaire voient l’avenir d’un œil plus optimiste qu’il y a deux ans : 85 % d’entre elles s’attendent à une croissance de leur chiffre d’affaires dans les deux ou trois prochaines années. Cette proportion s’élevait à 49 % il y a deux ans.

D’une manière générale, les douze derniers mois ont été un peu plus difficiles pour les entreprises exportatrices que pour celles n’opérant que sur le marché intérieur. Parmi les premières, 37 % des entreprises ont souffert d’une baisse du chiffre d’affaires, une proportion légèrement plus élevée que pour les secondes, et 39 % ont eu un bénéfice en diminution l’année passée, contre 30 % pour les PME qui n’exportent pas. Toutefois, les entreprises exportatrices se montrent plus optimistes quant à l’avenir. Leurs prévisions en termes de chiffre d’affaires pour les deux ou trois prochaines années sont plus optimistes que celles des entreprises présentes uniquement sur le marché suisse.

Les résultats de l’enquête confirment que le financement des entreprises n’est actuellement pas menacé en Suisse. Le marché du crédit pour les PME fonctionne bien.

L’évolution de l’accès des PME au crédit fait l’objet d’un suivi attentif depuis 2008 par le SECO et des représentants de la Banque nationale suisse (BNS), de Secrétariat d'Etat aux questions financières internationales (SFI), d’economiesuisse, de l’Union suisse des arts et métiers (USAM), de l’Association suisse des banquiers (ASB) et de Swissmem dans le cadre du groupe de travail chargé d'observer le marché du crédit pour les PME.


Adresse pour l'envoi de questions

Secrétariat d'Etat à l'économie SECO
Holzikofenweg 36
CH-3003 Berne
tél. +41 58 462 56 56
fax +41 58 462 56 00



Auteur

Secrétariat d'Etat à l'économie
http://www.seco.admin.ch

Dernière modification 20.03.2019

Début de la page

Contact

Demandes de medias

Veuillez adresser vos demandes de medias écrites à medien@seco.admin.ch  

Cheffe de la Communication et porte-parole

Antje Baertschi
tél. +41 58 463 52 75
fax +41 58 462 56 00
courriel

Chef suppléant de la Communication et porte-parole

Fabian Maienfisch
tél. +41 58 462 40 20
fax +41 58 462 56 00
courriel

Porte-parole

Livia Willi
tél. +41 58 469 69 28
fax +41 58 462 56 00
courriel

Imprimer le contact

News - Abonnement

https://www.seco.admin.ch/content/seco/fr/home/seco/nsb-news.msg-id-47502.html