La situation financière des ménages pèse toujours sur le climat de consommation

Berne, 05.08.2019 - L’indice du climat de consommation suisse demeure légèrement au-dessous de la moyenne. La faiblesse des attentes des consommateurs quant à leurs finances personnelles ternit les perspectives. En revanche, un optimisme modéré prévaut pour ce qui est de l’évolution future de l’économie. Les appréciations relatives au marché du travail restent positives, même si l’horizon s’est quelque peu assombri.

Le moral des consommateurs suisses reste mitigé. Avec une valeur de −8 points en juillet 2019, l’indice du climat de consommation* se situe légèrement au-dessous de sa moyenne pluriannuelle (−5 points) et n’a guère progressé depuis l’enquête d’avril (−9 points).

Le manque de confiance des ménages tient notamment à leur situation budgétaire. Tant le sous-indice relatif à la situation financière passée (−13 points) que celui portant sur la situation financière future (−8 points) sont clairement au-dessous de leur moyenne respective (−6 points et +2 points). Fait moins surprenant, la propension à effectuer des achats importants (−11 points) demeure elle aussi inférieure à la moyenne (−6 points). Ces résultats vont dans le sens d’une évolution seulement timide des dépenses de consommation privée.

Pour ce qui est de l’évolution future de la situation économique générale, les personnes interrogées se sont en revanche montrées légèrement optimistes. À zéro point, le sous-indice correspondant a dépassé sa moyenne (−9 points). Il reste toutefois plus faible qu’en 2017 et en 2018, deux années qui ont vu un renforcement de la dynamique conjoncturelle. La valeur actuelle du sous-indice pointe ainsi vers une croissance modérée.

En ce qui concerne le marché du travail, les personnes interrogées demeurent confiantes dans l’ensemble, en dépit d’une détérioration des attentes relatives à l’évolution du chômage. Le sous-indice en question a en effet fortement augmenté (passant de 31 points en avril à 39 points en juillet), mais il se maintient toujours au-dessous de la moyenne (48 points). Il reflète ainsi le recul moins marqué que le taux de chômage, déjà faible, a enregistré dernièrement. Si les consommateurs sont devenus un peu moins optimistes quant à l’évolution du nombre de chômeurs, leur évaluation de la sécurité de l’emploi est restée supérieure à la moyenne.

Par ailleurs, les résultats de l’enquête signalent une modification des attentes relatives à l’évolution des prix, le sous-indice ayant baissé de 52 à 47 points. Ce repli est vraisemblablement dû à la diminution des prix du pétrole, qui laisse présager un recul de l’inflation.

Nouvelle méthode de calcul de l’indice du climat de consommation
En août 2019, la méthode de calcul de l’indice du climat de consommation a été adaptée à celle de l’UE**, laquelle donne davantage de poids aux questions relatives à la situation économique des ménages. Désormais, les quatre sous-indices suivants entrent dans le calcul de l’indice :
- situation économique générale au cours des 12 prochains mois (question 1.2, comme  auparavant) ;
- situation financière des ménages au cours des 12 prochains mois (question 4.2, comme auparavant) ;
- situation financière des ménages au cours des 12 derniers mois (question 4.1 ; remplace la question 3.2 sur le développement des chiffres du chômage) ;
- moment favorable pour de grandes acquisitions (question 5.2 ; remplace la question 5.3  sur la capacité d’épargne attendue).

La nouvelle composition de l’indice lui confère une plus grande valeur prédictive et accroît ainsi sa qualité d’indicateur avancé de l’évolution du PIB. Ce nouvel indice étant davantage soumis aux variations saisonnières, les résultats seront désormais commentés en données corrigées de ces variations. Les données désaisonnalisées et les données non corrigées (indice général et sous-indices) seront publiées sur le site du SECO.

* Le calcul de l’indice du climat de consommation a été modifié en août 2019

** Cf. la documentation concernant la méthodologie et l'étude « An evaluation of the European Commission's concept of the consumer confidence index for Switzerland », disponibles à l'adresse www.seco.admin.ch/climat-consommation.


Adresse pour l'envoi de questions

Secrétariat d'Etat à l'économie SECO
Holzikofenweg 36
CH-3003 Berne
tél. +41 58 462 56 56
fax +41 58 462 56 00



Auteur

Secrétariat d'Etat à l'économie
http://www.seco.admin.ch

Dernière modification 14.09.2020

Début de la page

Contact

Demandes de medias

Veuillez adresser vos demandes de medias écrites à medien@seco.admin.ch  

Cheffe de la Communication et porte-parole

Antje Baertschi
tél. +41 58 463 52 75
courriel

Chef suppléant de la Communication et porte-parole

Fabian Maienfisch
tél. +41 58 462 40 20
courriel

Porte-parole

Livia Willi Yéré
tél. +41 58 469 69 28
courriel

Porte-parole

Nadine Mathys
tél. +41 58 481 86 47
courriel

Imprimer le contact

News - Abonnement

https://www.seco.admin.ch/content/seco/fr/home/seco/nsb-news.msg-id-75971.html