Coronavirus : les grandes manifestations à nouveau possibles à de strictes conditions

Berne, 02.09.2020 - Dès le 1er octobre 2020, les grandes manifestations pourront à nouveau avoir lieu, sous réserve d’une autorisation cantonale. Après avoir consulté les cantons et les associations, le Conseil fédéral a fixé lors de sa séance du 2 septembre 2020 les conditions pour l’octroi des autorisations. Chaque manifestation de plus de 1 000 personnes devra disposer d’un plan de protection et se conformer à des consignes strictes. Ainsi, il sera obligatoire d’être assis, sauf pour de rares exceptions, et les flux de personnes devront être clairement dirigés. De plus, le masque sera obligatoire lors des matchs des ligues nationales de hockey et de football, où le nombre de spectateurs sera limité. Les cantons pourront retirer leur autorisation si la situation épidémiologique se dégrade.

L'interdiction des manifestations de plus de 1 000 personnes figurait parmi les principales mesures visant à protéger la population du nouveau coronavirus. Le Conseil fédéral l'avait décidée le 28 février 2020 et l'a prolongée à plusieurs reprises. Grâce à cette mesure et à d'autres, le nombre de nouvelles infections a pu être fortement réduit.

L'amélioration de la situation épidémiologique a conduit le Conseil fédéral à assouplir progressivement les mesures dès le 27 avril 2020. Depuis le 6 juin 2020, les manifestations réunissant jusqu'à 300 personnes sont à nouveau autorisées ; jusqu'à 1 000 personnes peuvent participer à un évènement depuis le 22 juin.

L'interdiction des manifestations de grande envergure, rassemblant plus de 1 000 visiteurs ou personnes impliquées, sera à son tour prudemment levée le 1er octobre 2020, sous respect de conditions strictes. Les manifestations sportives et culturelles, les congrès et tous les autres évènements en intérieur ou en extérieur devront disposer d'un plan de protection et d'une autorisation cantonale. Après avoir entendu les cantons et les associations concernées, le Conseil fédéral a décidé aujourd'hui de modifier en conséquence l'ordonnance COVID-19 situation particulière.

Stricts critères d'autorisation
Le Conseil fédéral a fixé les critères à respecter à partir du 1er octobre 2020 pour qu'une grande manifestation soit autorisée. D'une part, la situation épidémiologique dans le canton ou la région où l'événement aura lieu doit être favorable. D'autre part, le canton concerné doit disposer des capacités requises pour le traçage des contacts. De plus, les spectateurs devront être assis. À titre exceptionnel, les cantons pourront autoriser le public à rester debout dans des manifestations en plein air, comme des courses de ski (alpin ou de fond) ou de vélo ainsi que des fêtes de village en extérieur.

L'organisateur doit fournir une analyse de risque au canton et disposer d'un plan de protection adapté. Il doit notamment y régler les flux de
personnes, décider si le port du masque sera obligatoire, si des sièges doivent rester libres, ou encore y décrire comment il garantira que les coordonnées récoltées soient correctes.

Matchs de football et de hockey nationaux
Les matchs de championnat des ligues nationales professionnelles de hockey et de football doivent être évalués et autorisés de manière uniforme partout en Suisse. Leurs plans de protection respectifs seront donc plus détaillés que ceux des autres grandes manifestations. Le public devra rester assis, et le masque sera obligatoire. Dans les salles fermées comme dans les stades en plein air, seuls deux tiers au maximum des places pourront être occupés.

Il n'y aura pas de contingents pour les supporters du club visiteur. La restauration n'aura lieu qu'à des places assises. Quant à la vente et à la consommation d'alcool, elles doivent être limitées de manière à ce que les spectateurs puissent respecter le plan de protection. L'organisateur devra par ailleurs contrôler que les spectateurs respectent les mesures, et les infractions devront être sanctionnées. Ces consignes se fondent sur les plans de protection ébauchés par la Swiss Football League et la Swiss Ice Hockey Federation.

Autorisations cantonales
La responsabilité d'autoriser les manifestations incombe aux cantons. Si la situation épidémiologique se dégrade fortement, un canton pourra retirer une autorisation ou décider de restrictions supplémentaires, par exemple en réduisant le nombre de personnes autorisées ou en imposant le masque lors de tous les évènements. Il en va de même si le canton concerné n'est pas en mesure d'adapter rapidement ses capacités de traçage des contacts à la suite d'une détérioration rapide de la situation épidémiologique. Si une autorisation est retirée, l'organisateur n'a aucun droit légal à une indemnisation par les pouvoirs publics.


Adresse pour l'envoi de questions

Office fédéral de la santé publique, Médias et communication
+41 58 462 95 05, media@bag.admin.ch



Auteur

Conseil fédéral
https://www.admin.ch/gov/fr/accueil.html

Secrétariat général DFI
http://www.edi.admin.ch

Office fédéral de la santé publique
http://www.bag.admin.ch

Secrétariat général du DDPS
https://www.vbs.admin.ch/

OFSPO - Office fédéral du sport
http://www.baspo.admin.ch/

Office fédéral de la culture
http://www.bak.admin.ch

Dernière modification 14.09.2020

Début de la page

Contact

Demandes de medias

Veuillez adresser vos demandes de medias écrites à medien@seco.admin.ch  

Cheffe de la Communication et porte-parole

Antje Baertschi
tél. +41 58 463 52 75
courriel

Chef suppléant de la Communication et porte-parole

Fabian Maienfisch
tél. +41 58 462 40 20
courriel

Porte-parole

Livia Willi Yéré
tél. +41 58 469 69 28
courriel

Porte-parole

Nadine Mathys
tél. +41 58 481 86 47
courriel

Imprimer le contact

News - Abonnement

https://www.seco.admin.ch/content/seco/fr/home/seco/nsb-news.msg-id-80277.html