Coronavirus : le Conseil fédéral exhorte les cantons dont la situation épidémiologique se détériore à agir rapidement et décide de mesures supplémentaires

Berne, 04.12.2020 - La situation épidémiologique reste particulièrement tendue en Suisse. Le Conseil fédéral appelle les cantons dans lesquels la situation se détériore à agir rapidement. Lors de sa séance du 4 décembre, il a en outre décidé de prendre de nouvelles mesures pour réduire encore le nombre de contaminations, notamment en vue des fêtes de fin d’année. Les règles applicables aux magasins seront durcies dès mercredi 9 décembre, et la capacité des trains, télécabines et téléphériques des domaines skiables sera limitée.

Dans certains cantons, le nombre des nouvelles infections au coronavirus stagne à un niveau élevé ou repart même à la hausse. Par ailleurs, la situation dans les hôpitaux reste très tendue. Certains d'entre eux doivent reporter les opérations non urgentes et le personnel hospitalier est fortement sollicité.

Le Conseil fédéral est préoccupé par cette évolution. C'est pourquoi il appelle les cantons à agir rapidement en prenant des mesures plus strictes là où la situation se détériore ou se stabilise à un niveau trop élevé. Pour en juger, les critères sont notamment le nombre de nouvelles
infections, le taux de reproduction, les hospitalisations et le taux d'incidence. Le Conseil fédéral est convaincu que seule une action rapide permettra d'éviter des mesures plus drastiques. Il procédera à une évaluation intermédiaire lors d'une séance extraordinaire fixée le 8 décembre, et décidera le 11 décembre de mesures plus strictes si les cantons n'ont pas pris d'ici là les mesures qui s'imposent.

Moins de clients dans les magasins
L'augmentation de la fréquentation des magasins et des contacts privés qui s'annoncent avec les fêtes de fin d'année et les vacances accroît les risques de contamination. C'est pourquoi, après avoir consulté les cantons, le Conseil fédéral a décidé d'adapter l'ordonnance COVID-19 pour renforcer les mesures au niveau national. 

Afin de mieux protéger la population, le Conseil fédéral a décidé de réduire le nombre de personnes pouvant se trouver simultanément dans un magasin. À partir du 9 décembre, et jusqu'à nouvel avis, les magasins de grande surface devront prévoir dix mètres carrés par client, contre quatre actuellement. Cette mesure devrait également encourager la population à mieux planifier ses achats.

Nouvelles règles pour les restaurants
Dans les restaurants de toute la Suisse, il sera obligatoire de recueillir les coordonnées d'au moins un hôte par groupe, comme c'est déjà le cas dans plusieurs cantons. Durant la nuit du 31 décembre au 1er janvier, les établissements seront autorisés à fermer à 1 h au lieu de 23 h, afin de réduire le risque de réunions spontanées dans le cadre privé.

Enfin, le chant est interdit en dehors du cercle familial et de l'école obligatoire, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur. Cette interdiction concerne non seulement les chœurs, mais également les chants de groupe lors des offices religieux et de certaines traditions de la Saint-Sylvestre.

Le Conseil fédéral recommande instamment à la population de limiter chaque réunion privée ou au restaurant aux personnes issues de deux ménages maximum, afin de maintenir le nombre de contacts aussi bas que possible. La limite de 10 personnes est maintenue. Pour réduire encore le nombre de contacts et les flux de personnes, la recommandation relative au télétravail doit être appliquée de manière stricte. À cet effet, le Conseil fédéral en appelle une fois encore aux employeurs pour faciliter autant que possible le travail à domicile. Les employés devraient pouvoir ainsi réduire au maximum le nombre de leurs contacts avant les fêtes de fin d'année. Cela vaut tout particulièrement  pour ceux qui prévoient de côtoyer des personnes vulnérables.

Limitation de la fréquentation des domaines skiables
Les domaines skiables pourront ouvrir pour le tourisme intérieur. Là où la situation épidémiologique est critique, il faut tout d'abord prendre les mesures à même de l'améliorer. Les domaines skiables devront avoir obtenu une autorisation cantonale d'ici au 22 décembre. Celle-ci dépendra de la situation épidémiologique et si les capacités de dépistage, de traçage des contacts et des hôpitaux sont suffisantes. Les exploitants des domaines skiables devront par ailleurs appliquer des plans de protection stricts qui mettent en œuvre les règles définies de manière uniforme au niveau national. L'objectif est d'empêcher toute propagation du virus dans les régions touristiques. 

La fréquentation des domaines skiables n'est pas limitée en tant que telle. Mais à partir du 9 décembre, les moyens de transport fermés - trains, télécabines et téléphériques - ne pourront être occupés qu'aux deux tiers de leur capacité totale. Cette limitation est valable aussi bien pour les places assises que pour les places debout.

Le port du masque est obligatoire dans tous les moyens de transport, y compris sur les téléskis et les télésièges. Il en va de même dans les files d'attente, où il faut également respecter la distance requise. Sur les domaines skiables, les clients ne seront autorisés à entrer dans un restaurant que s'il y a une table à leur disposition. En outre, à l'intérieur et sur les terrasses, la règle en vigueur continue de s'appliquer : il n'est permis de consommer qu'une fois assis, et chaque table ne peut être occupée que par quatre personnes, exception faite des parents avec leurs enfants.

Les cantons seront tenus de contrôler l'application de ces règles. S'ils constatent des manquements importants, ils devront adresser un avertissement aux exploitants des domaines skiables et retirer leur autorisation si les abus persistent. Enfin, les cantons devront rendre compte à la Confédération du nombre respectif des contrôles effectués, des avertissements émis et des autorisations retirées, ainsi que des capacités des hôpitaux.


Adresse pour l'envoi de questions

Office fédéral de la santé publique,
Infoline coronavirus +41 58 463 00 00
Infoline pour les personnes se rendant en Suisse +41 58 464 44 88



Auteur

Conseil fédéral
https://www.admin.ch/gov/fr/accueil.html

Secrétariat général DFI
http://www.edi.admin.ch

Office fédéral de la santé publique
http://www.bag.admin.ch

Dernière modification 18.12.2020

Début de la page

Contact

Demandes de medias

Veuillez adresser vos demandes de medias écrites à medien@seco.admin.ch  

Cheffe de la Communication et porte-parole

Antje Baertschi
tél. +41 58 463 52 75
courriel

Chef suppléant de la Communication et porte-parole

Fabian Maienfisch
tél. +41 58 462 40 20
courriel

Porte-parole

Livia Willi Yéré
tél. +41 58 469 69 28
courriel

Imprimer le contact

News - Abonnement

https://www.seco.admin.ch/content/seco/fr/home/seco/nsb-news.msg-id-81477.html