Coronavirus : le Conseil fédéral renforce les mesures nationales et ferme les restaurants, les établissements culturels et sportifs ainsi que les lieux de loisirs

Berne, 18.12.2020 - La situation épidémiologique est préoccupante. Le nombre de contaminations est très élevé et augmente à nouveau. Les hôpitaux et le personnel soignant sont surchargés depuis des semaines, et les fêtes qui approchent renforcent le risque de propagation accélérée du virus. Lors de sa séance du 18 décembre 2020, le Conseil fédéral a donc décidé, après avoir consulté les cantons, de renforcer les mesures nationales visant à endiguer la pandémie. L’objectif est de réduire fortement le nombre de contacts interpersonnels. À partir de mardi 22 décembre, les restaurants, les établissements culturels et sportifs ainsi que les lieux de loisirs devront fermer leurs portes. Le Conseil fédéral a en outre décidé d’élargir l’utilisation des tests rapides afin de pouvoir dépister encore plus largement le virus.

Ces mesures visent à réduire drastiquement et rapidement le nombre de cas afin de protéger la population du coronavirus, d'assurer les capacités de soins et de décharger le personnel soignant. Les cantons doivent à nouveau pouvoir garantir pleinement le dépistage, le traçage des contacts ainsi que la mise en quarantaine et en isolement des personnes concernées. Les nouvelles mesures entrent en vigueur mardi 22 décembre 2020 et courent jusqu'au 22 janvier 2021.

Fermeture des restaurants
Les établissements de restauration doivent fermer, y compris les jours de fête. Seuls peuvent rester ouverts les restaurants des entreprises, les cantines des écoles obligatoires ainsi que les restaurants des hôtels. Les services de restauration à l'emporter et les services de livraison restent aussi autorisés.

Fermeture des établissements sportifs
Les établissements sportifs doivent aussi fermer leurs portes. Il reste possible de pratiquer du sport à l'extérieur en groupes de cinq personnes au maximum. Les matchs d'équipes professionnelles peuvent être maintenus en l'absence de spectateurs. Quant aux activités culturelles et sportives pour les jeunes de moins de 16 ans, elles restent aussi autorisées (à l'exception des compétitions).

Fermeture des lieux culturels et de loisirs
Les mesures de fermeture concernent aussi les musées, les cinémas, les salles de lecture des bibliothèques et des archives, les casinos, les jardins botaniques et les zoos, ainsi que les autres lieux culturels et de loisirs. Les activités culturelles organisées en petits groupes restent quant à elles possibles. Les manifestations accueillant du public sont elles aussi interdites, sauf lorsqu'elles peuvent être organisées sous une autre forme, par exemple en ligne.

Nouvelle réduction de la capacité d'accueil des commerces
Le Conseil fédéral a décidé de réduire encore le nombre de personnes pouvant se trouver simultanément dans un magasin. La capacité d'accueil dépendra de la surface de vente accessible aux clients. L'ensemble des commerces doit par ailleurs continuer à appliquer des plans de protection stricts. S'agissant des horaires, les restrictions en vigueur sont maintenues : les magasins doivent rester fermés entre 19 h et 6 h, ainsi que les dimanches et les jours fériés.

Allègements possibles dans certains cantons
Les cantons dont la situation épidémiologique est favorable peuvent décider de certains allègements, par exemple l'ouverture des restaurants et des établissements sportifs. Sont déterminants notamment le taux de reproduction, qui doit être inférieur à 1, et l'incidence sur sept jours, qui doit être inférieure à la moyenne suisse.

Recommandation de rester à la maison
La population est appelée à rester à la maison et à réduire au minimum ses contacts sociaux, les voyages non essentiels et autres excursions.

Le Conseil fédéral entend prendre rapidement des mesures supplémentaires ces prochaines semaines si la situation devait encore se dégrader. Il observe la situation en continu et procédera à une évaluation intermédiaire le 30 décembre 2020. Il fera le point sur la situation début janvier.

Domaines skiables : compétence des cantons
Les cantons restent responsables des domaines skiables. L'exploitation de ces derniers est soumise à des conditions strictes : la situation épidémiologique doit permettre leur ouverture, de même que les capacités en matière de soins hospitaliers, de traçage des contacts et de dépistage. Les domaines skiables doivent en outre disposer de plans de protection stricts et garantir leur mise en œuvre. Le canton concerné ne peut délivrer d'autorisation d'exploitation que si toutes ces conditions sont réunies.

Extension du recours aux tests rapides
Afin de faciliter encore davantage le dépistage de la population, le Conseil fédéral a décidé d'étendre l'utilisation des tests rapides. Il a adopté une modification de l'ordonnance 3 COVID-19 allant dans ce sens. Celle-ci entrera en vigueur le 21 décembre 2020.

Jusqu'à présent, seuls les tests rapides antigéniques réalisés au moyen d'un frottis nasopharyngé étaient reconnus. Désormais, les pharmacies,
les hôpitaux, les cabinets médicaux et les centres de test pourront employer tous les types de tests rapides remplissant les critères fixés par l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Tests rapides possibles même sans symptômes
Désormais, les tests rapides pourront également être effectués sur les personnes ne présentant pas de symptômes reconnaissables et ne remplissant pas les critères de test de l'OFSP. Ils pourront notamment être intégrés comme mesure supplémentaire dans les plans de protection mis en œuvre dans les maisons de retraite, les hôtels ou sur le lieu de travail. Le résultat négatif d'un test rapide n'est valable qu'un jour. Jusqu'à présent, un test ne pouvait être effectué qu'en cas de symptômes, après une notification de l'application SwissCovid ou dans le cadre d'une enquête ordonnée lors d'une flambée d'infections.

Les personnes ou institutions ayant recours à des tests rapides en dehors des critères de l'OFSP devront les payer elles-mêmes. Toute personne
recevant un résultat positif devrait le faire confirmer immédiatement par un test PCR, en raison de la probabilité plus élevée de faux positifs avec les tests rapides. Le coût du test de confirmation est pris en charge par la Confédération.

Les tests rapides ne remplacent pas les règles d'hygiène et de conduite
Les tests rapides ne remplacent pas les règles d'hygiène et de conduite édictées par l'OFSP. Se laver les mains régulièrement, garder ses distances, porter un masque et réduire ses contacts : ces mesures restent essentielles pour se protéger contre le virus et lutter contre l'épidémie.


Adresse pour l'envoi de questions

Office fédéral de la santé publique
Infoline coronavirus : +41 58 463 00 00
Infoline pour les personnes se rendant en Suisse :+ 41 58 464 44 88



Auteur

Conseil fédéral
https://www.admin.ch/gov/fr/accueil.html

Office fédéral de la santé publique
http://www.bag.admin.ch

Secrétariat général DFI
http://www.edi.admin.ch

Dernière modification 18.12.2020

Début de la page

Contact

Demandes de medias

Veuillez adresser vos demandes de medias écrites à medien@seco.admin.ch  

Cheffe de la Communication et porte-parole

Antje Baertschi
tél. +41 58 463 52 75
courriel

Chef suppléant de la Communication et porte-parole

Fabian Maienfisch
tél. +41 58 462 40 20
courriel

Porte-parole

Livia Willi Yéré
tél. +41 58 469 69 28
courriel

Imprimer le contact

News - Abonnement

https://www.seco.admin.ch/content/seco/fr/home/seco/nsb-news.msg-id-81745.html