L’impact de la pandémie sur le marché du travail en Suisse en 2020

Berne, 08.01.2021 - Le 8 janvier 2021, le Secrétariat d’État à l’économie (SECO) a publié les derniers chiffres concernant le marché du travail suisse en 2020. En 2020, l’évolution du marché du travail a été marquée par la pandémie de COVID-19. Le recours massif à l’indemnité en cas de réduction de l’horaire de travail (RHT) a permis de considérablement atténuer les conséquences négatives de la pandémie sur les entreprises et les travailleurs. Néanmoins, le nombre de chômeurs et de demandeurs d’emploi inscrits, qui se trouvait à un niveau bas, a brusquement augmenté dès la mi-mars. Sous l’effet de la saisonnalité, le taux affiché en décembre 2020 est légèrement supérieur, à 3,1%.

À partir du mois de juin, le nombre des demandeurs d’emploi ne progressait plus que faiblement et de légères baisses ponctuelles du nombre de chômeurs ont été enregistrées. À la fin du mois de décembre 2020, le nombre de chômeurs s’élevait à 163'545 personnes, ce qui correspond à une hausse de 39,5%, soit 46'268 chômeurs supplémentaires, par rapport à l’année précédente. Quant aux demandeurs d’emploi, leur nombre se montait à 260'318 personnes, ce qui représente une augmentation de 34,9%, soit 67'363 personnes supplémentaires, par rapport au chiffre du mois de décembre 2019. Un tel niveau a été enregistré pour la dernière fois en février 1997, le nombre de demandeurs d’emploi ayant atteint 251'377 personnes.

Rétrospective : chômage et réduction de l’horaire de travail en 2020

Le nombre de chômeurs en moyenne annuelle pour 2020, à 145'720 personnes, est supérieur de 38'788 personnes, soit de 36,3%, au chiffre de 2019. Il en résulte pour l’année sous revue 2020 un taux de chômage annuel moyen de 3,1%, ce qui représente une hausse de 0,8 point de pourcentage par rapport à 2019 (2,3%). Le nombre de demandeurs d’emploi en moyenne annuelle pour 2020 s’élevait à 230'017 personnes. Ce chiffre correspond à une augmentation de 48'219 personnes (+26,5%) par rapport à 2019.

Le taux de chômage des jeunes (15 à 24 ans) gagne en moyenne 1,0 point de pourcentage par rapport à l’an passé, pour atteindre une moyenne annuelle de 3,2%. Quant au taux de chômage des actifs seniors (50 à 64 ans), il a également augmenté, s’élevant à 2,9% en moyenne annuelle (+0,7 point de pourcentage par rapport à 2019).

Le recours massif à l’indemnité en cas de RHT a permis d’éviter que le chômage ne connaisse une hausse encore plus marquée due à la forte régression de la valeur ajoutée enregistrée au premier semestre de 2020. Alors qu’il se trouvait à un très bas niveau en février (5’045), le nombre de travailleurs touchant l’indemnité en cas de RHT a rapidement grimpé pour atteindre 1,0 million de personnes au mois de mars et un pic historique d’environ 1,3 million de personnes au mois d’avril. Entre les mois de mai et septembre, ce chiffre a de nouveau affiché un net recul en raison de l’assouplissement des mesures de politique sanitaire ; les RHT décomptées jusqu’à présent pour le mois d’octobre ont concerné 219'388 travailleurs. Le nombre de personnes concernées pourrait une nouvelle fois accuser une forte hausse pendant la période hivernale en raison, avant tout, de la deuxième vague de la pandémie de CO-VID-19 et des mesures prises pour y remédier. En novembre, un préavis d’indemnité en cas de RHT a été déposé pour 645'493 travailleurs.

La confédération a doté l’assurance-chômage d’un financement additionnel extraordinaire à concurrence du coût des indemnités en cas de RHT versées pour les périodes de décompte de l’année 2020 en raison des conséquences de la pandémie de COVID-19. Ainsi, selon les estimations actuelles, l’exercice 2020 se soldera pour le fonds de compensation de l’assurance-chômage par des recettes totales de 19,02 milliards de francs (2019: 8,06 milliards) et des dépenses totales de 18,83 milliards de francs (2019 : 6,50 milliards), ce qui correspond à un excédent de 0,19 milliard de francs (2019 : excédent de 1,56 milliard).

Les recettes principales du fonds proviennent des cotisations des assurés et des employeurs, qui s’élèvent à 7,49 milliards de francs (2019 : 7,38 milliards), et de la contribution de la Confédération liée à la loi COVID-19, d’un montant de 10,78 milliards de francs. Quant aux dépenses principales, elles sont d’ordinaire constituées des indemnités de chômage, qui se sont montées à 6,38 milliards de francs en 2020 (2019 : 4,83 milliards). L’an dernier, ce sont toutefois les indemnités en cas de RHT qui ont représenté, et de loin, le principal poste de dépenses, atteignant 10,78 milliards de francs (2019 : 0,03 milliard).

Si l’assurance-chômage encourait encore un risque de surendettement en 2021 en raison des conséquences de la pandémie de COVID-19, le Conseil fédéral et le Parlement ont la possibilité de décider, au regard de la situation financière le moment venu, d’un nouveau financement additionnel extraordinaire.

Chômage : indicateurs pour décembre 2020

Les chômeurs inscrits en décembre 2020 : Selon les relevés du Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO), à fin décembre 2020, 163’545 personnes étaient inscrites au chômage auprès des offices régionaux de placement (ORP), soit 10’275 de plus que le mois précédent. Le taux de chômage a augmenté, passant de 3,3% en novembre 2020 à 3,5% pendant le mois sous revue. Le chômage a augmenté de 46’268 personnes (+39,5%) par rapport au mois correspondant de l'année précédente.

Le chômage des jeunes en décembre 2020 : Le chômage des jeunes (de 15 à 24 ans) a augmenté de 204 personnes (+1,2%), passant à 17’694. Par rapport au même mois de l’année précédente, il a augmenté de 5’304 personnes (+42,8%).

Chômeurs de 50-64 ans en décembre 2020 : Le nombre des chômeurs de 50-64 ans a augmenté de 3’241 personnes (+7,7%) pour s’établir à 45’530 personnes. Par rapport au même mois de l’année précédente, cela correspond à une augmentation de 12’391 personnes (+37,4%).

Demandeurs d'emploi en décembre 2020 : L’ensemble des demandeurs d’emploi inscrits se chiffre à 260’318 personnes, soit 9’179 de plus que le mois précédent et 67’363 (+34,9%) de plus qu'au même mois de l'année précédente.

Places vacantes annoncées en décembre 2020 : Le 1er juillet 2018, l’obligation d’annoncer les postes vacants pour les genres de professions dont le taux de chômage national atteint au moins 8% a été introduite dans toute la Suisse; depuis le 1er janvier 2020, cette valeur seuil est passée à 5%. Il a diminué de 3’635 en décembre, passant à 25’226. Parmi ces 25’226 places, 13’246 étaient soumises à l’obligation d’annonce.

Réductions de l'horaire de travail décomptées en octobre 2020 : En octobre 2020, les réductions de l’horaire de travail (chômage partiel) ont touché 219’388 personnes, soit 15’197 de plus (+7,4%) que le mois précédent. Le nombre d’entreprises ayant eu recours à de telles mesures a augmenté de 2’663 unités (+13,2%), passant à 22’853, celui des heures de travail perdues de 940’177 unités (+7,9%), pour s’établir à 12’812’300 heures. L’année précédente à la même époque (octobre 2019), le chômage partiel avait sévi dans 113 entreprises, touchant 1’772 personnes et entraînant la perte de 129’600 heures de travail.

Personnes arrivées en fin de droits en octobre 2020 : Selon les données provisoires fournies par les caisses de chômage, 2’245 personnes ont épuisé leurs droits aux prestations de l’assurance-chômage dans le courant du mois d’octobre 2020.

Point de presse du 8 janvier 2021
Un point de presse est prévu à 10 h 00 au Centre de presse du Palais fédéral, Bundesgasse 8-12, 3003 Berne. La Direction du travail présentera les thèmes annoncés. Les orateurs seront ensuite disponibles pour répondre aux questions et donner des interviews sur place.
Le point de presse peut être suivi en direct: https://youtu.be/z980EiG2PP0


Adresse pour l'envoi de questions

Antje Baertschi, Cheffe de la Communication et porte-parole SECO, tél. +41 58 463 52 75
Livia Willi, porte-parole SECO, tél. +41 58 469 69 28

Veuillez adresser vos demandes de médias écrites à medien@seco.admin.ch



Auteur

Secrétariat d'Etat à l'économie
http://www.seco.admin.ch

Dernière modification 18.12.2020

Début de la page

Contact

Demandes de medias

Veuillez adresser vos demandes de medias écrites à medien@seco.admin.ch  

Cheffe de la Communication et porte-parole

Antje Baertschi
tél. +41 58 463 52 75
courriel

Chef suppléant de la Communication et porte-parole

Fabian Maienfisch
tél. +41 58 462 40 20
courriel

Porte-parole

Livia Willi Yéré
tél. +41 58 469 69 28
courriel

Imprimer le contact

News - Abonnement

https://www.seco.admin.ch/content/seco/fr/home/seco/nsb-news.msg-id-81887.html