Ukraine : Première réunion de l’État-major spécial Asile – la Confédération et les cantons collaborent étroitement

Berne-Wabern, 24.03.2022 - L'État-major spécial Asile (SONAS) s'est réuni pour la première fois le jeudi 24 mars. Dirigé par la secrétaire d’État aux migrations Christine Schraner Burgener, le SONAS a dressé un tableau général de la guerre en Ukraine, des mouvements de fuite en Europe et de l'hébergement en Suisse à l'intention des participants de la Confédération et des cantons. La Confédération et les cantons travaillent d'arrache-pied afin de préparer suffisamment de places pour les personnes qui ont fui l'Ukraine.

Jeudi, le Secrétariat d’État aux migrations (SEM) avait enregistré près de 13 600 personnes en provenance d'Ukraine dans les centres fédéraux pour requérants d'asile (CFA). Actuellement, la Confédération dispose d'un peu plus de 9300 places d'hébergement dans les CFA et dans des logements mis à disposition par l'armée. Environ 3000 d'entre elles sont encore libres. Comme l'afflux de réfugiés ne se tarit pas et pourrait même se renforcer selon l'évolution de la guerre en Ukraine, la Confédération doit trouver au moins 3000 places d'hébergement supplémentaires. Le SEM, le Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS) et d'autres services fédéraux collaborent étroitement pour trouver des structures adéquates. La recherche de ressources suffisantes en personnel bat également son plein.

Les cantons disposent actuellement d'environ 28 500 places pour héberger des personnes relevant du domaine de l'asile, dont 7500 viennent d'être ajoutées pour accueillir des personnes qui ont fui l'Ukraine. Actuellement, près de 5500 places sont encore libres. Les cantons recherchent eux aussi intensivement des logements collectifs et d’autres logements supplémentaires pour pouvoir héberger tous les réfugiés. Les offres d'hébergement déposées par des particuliers sont également prises en compte.

Situation actuelle

Actuellement, entre 500 et 1000 personnes en provenance d'Ukraine entrent chaque jour en Suisse. Ce chiffre pourrait nettement augmenter au cours des prochaines semaines en fonction du déroulement de la guerre. Près de 3,5 millions de personnes – en grande partie des femmes et des enfants – ont déjà quitté l'Ukraine depuis le début du conflit. On compte également 6,5 millions de déplacés internes.

Mesures contre la traite des êtres humains

Dans la situation actuelle, il est important de faire barrage à la traite des êtres humains. À ce sujet, l'Office fédéral de la police (fedpol) est en contact étroit avec des autorités partenaires telles que l'Office fédéral de la douane et de la sécurité des frontières (OFDF), le SEM et les polices cantonales afin de sensibiliser leurs collaborateurs à la nécessité, d'une part, d'identifier rapidement les indices de traite des êtres humains ou d'exploitation de la force de travail et, d'autre part, de les dénoncer aux autorités de poursuite pénale. Le SEM informe les réfugiés au moyen de flyers et d'affiches sur leurs droits et sur les interlocuteurs auxquels ils peuvent s'adresser. La Conférence des directrices et directeurs cantonaux des affaires sociales (CDAS) a publié des informations succinctes en ukrainien et en russe sur la page www.opferhilfe-schweiz.ch. Ces informations comprennent notamment l’ensemble des adresses des maisons d’accueil pour femmes et des organes d’aide aux victimes. Il est également essentiel de continuer à effectuer un contrôle de sécurité lors de l'enregistrement dans les CFA et à donner suite aux indications d'abus éventuellement recueillies.

Tâches et objectifs du SONAS

La conseillère fédérale Karin Keller-Sutter a convoqué pour la première fois le SONAS. Il s'agit de l’organe de direction politique et stratégique de la Confédération pour la maîtrise de situations extraordinaires dans le domaine de l’asile et des migrations. Il doit permettre à tous les acteurs concernés de la Confédération et des cantons de mettre en place une stratégie globale pour coordonner leurs activités et maîtriser la situation. Dans ce cadre, les acteurs peuvent rapidement prendre des décisions et des arrangements et émettre des recommandations destinées au Conseil fédéral. Lors de sa première séance, le SONAS a vu la participation de représentants du DDPS, du Département fédéral des affaires étrangères, du SEM, de fedpol, de l'OFDF, de l'Office fédéral du service civil, de la Conférence des directrices et directeurs des départements cantonaux de justice et police, de la CDAS, de la Conférence des commandants des polices cantonales de Suisse et de l’Association des services cantonaux de migration.


Adresse pour l'envoi de questions

Daniel Bach, responsable de la communication du SEM, M +41 79 570 37 81


Auteur

Secrétariat d’Etat aux migrations
https://www.sem.admin.ch/sem/fr/home.html

Dernière modification 30.11.2022

Début de la page

Contact

Demandes de medias

Veuillez adresser vos demandes de medias écrites à medien@seco.admin.ch  

Cheffe de la Communication et porte-parole

Antje Baertschi
tél. +41 58 463 52 75
courriel

Chef suppléant de la Communication et porte-parole

Fabian Maienfisch
tél. +41 58 462 40 20
courriel

Imprimer le contact

News - Abonnement

https://www.seco.admin.ch/content/seco/fr/home/seco/nsb-news.msg-id-87730.html