Obligation d'annoncer les postes vacants 2021 : davantage de transparence dans les genres de professions soumis à l'obligation d'annonce

Berne, 06.05.2022 - Comme le révèle le 3e rapport de monitorage relatif à l'exécution de l’obligation d'annonce publié le 6 mai 2021 par le Secrétariat d'État à l'économie (SECO), en 2021 les employeurs avaient l'obligation d'annoncer les postes vacants dans 34 genres de professions. En raison d'un chômage plus élevé dû à la pandémie de COVID-19, le nombre de genres de professions soumis à l’obligation d’annonce a presque doublé par rapport à l'année 2020. Selon une analyse menée par l'Université de Zurich, l'obligation d'annoncer les postes vacants crée davantage de transparence pour les demandeurs d'emploi en ce qui concerne les offres d'emploi soumises à ce régime.

Depuis 2018, les professions présentant un taux de chômage élevé sont soumises à l'obligation d'annoncer les postes vacants. Cela signifie que les entreprises doivent annoncer les postes vacants concernés aux offices régionaux de placement (ORP). Le Conseil fédéral et le Parlement entendent ainsi rendre plus visibles les postes ouverts dans les professions en question, dans le but de mieux mettre à profit le potentiel de la main d'œuvre disponible en Suisse. Aujourd'hui, le SECO publie le 3e rapport de monitorage relatif à l’exécution de l’obligation d'annonce et met en relation les résultats de 2021 avec ceux des années 2019 et 2020. En 2021 également, l'obligation d'annoncer les postes vacants a été mise en œuvre de manière efficace et conforme à la loi.

9000 placements fructueux
En 2021, 34 genres de professions se trouvaient soumis à l'obligation d'annonce (genres de profession avec un taux de chômage d'au moins 5 %). À la suite de la hausse du chômage due à la pandémie dans la période de calcul d'octobre 2019 à septembre 2020, le nombre des genres de professions soumis à l'obligation d'annonce a doublé par rapport à l'année précédente, pour s'établir à 34. La part des personnes actives dans des professions soumises à l'obligation d'annonce a elle aussi presque doublé, passant de 6,7 % en 2020 à 14,7 % en 2021.

En 2021, les ORP ont enregistré quelque 463 000 postes vacants, dont 360 000 relevaient de professions soumises à l'obligation d'annonce. Une majorité de ces postes concernaient les secteurs de la construction (26 %), de l'industrie (22 %) et de la restauration (18 %). Tandis que les employeurs de la construction et de l'industrie ont eu recours le plus souvent à des agences de placement privées pour le recrutement – et donc aussi pour l'annonce à l'ORP –, la plupart des employeurs de l'hôtel-lerie-restauration ont euxmêmes annoncé leurs postes vacants à l'ORP.

Les conseillers en personnel des ORP ont pu placer près de 9000 demandeurs d'emploi – tant par des propositions de candidats aux employeurs (250 000 en tout) et que par le biais de demandes de candidatures. Ce chiffre ne comprend pas les demandeurs d'emploi qui ont trouvé un poste annoncé dans le portail du service public de l'emploi Job-Room (www.job-room.ch) et qui ont ensuite été engagés, ni ceux qui ont été contactés directement par les employeurs.

Transparence très grande en matière d'offres d'emplois
Le SECO a mandaté le Moniteur du marché de l'emploi suisse de l'Université de Zurich d'étudier le comportement en matière de recrutement avant et après l'introduction de l'obligation d'annoncer les postes vacants. Selon cette étude, la transparence en matière d’offres d'emplois dans les professions soumises à l’obligation d’annonce a augmenté à la suite de l'introduction de cette dernière. En 2021, en tout plus de 90 % des postes vacants dans les professions présentant un chômage élevé ont été annoncés aux ORP et étaient publiés sur internet.


Adresse pour l'envoi de questions

Fabian Maienfisch, Chef suppléant de la Communication et porte-parole SECO, tél. +41 58 462 40 20



Auteur

Secrétariat d'Etat à l'économie
http://www.seco.admin.ch

Dernière modification 21.01.2022

Début de la page

Contact

Demandes de medias

Veuillez adresser vos demandes de medias écrites à medien@seco.admin.ch  

Cheffe de la Communication et porte-parole

Antje Baertschi
tél. +41 58 463 52 75
courriel

Chef suppléant de la Communication et porte-parole

Fabian Maienfisch
tél. +41 58 462 40 20
courriel

Porte-parole

Livia Willi Yéré
tél. +41 58 469 69 28
courriel

Imprimer le contact

News - Abonnement

https://www.seco.admin.ch/content/seco/fr/home/seco/nsb-news.msg-id-88665.html