Comment puis-je me protéger des arnaques sur internet?

Berne, 02.07.2010 - L’internet fourmille d'offres apparemment gratuites. Un clic de souris suffit pour se faire avoir et tomber dans un piège coûteux. C'est pourquoi il faut toujours lire les textes en petits caractères! Et si le mal est fait, il faut se défendre! Le Secrétariat d'Etat à l'économie SECO et le Bureau fédéral de la consommation BFC fournissent des conseils pratiques dans la brochure «Attention aux arnaques sur internet!»

Même si certaines sont sérieuses, il existe sur internet de nombreuses offres qui ne sont gratuites qu’en apparence et qui se révèlent être des pièges coûteux. Il convient d'être particulièrement prudent si l'on s'intéresse à l'un des sujets suivants:
Concours, sonneries, logos et jeux pour téléphones mobiles, tests en tous genres, envois gratuits de SMS, flirt/chat, voyance, espérance de vie, poèmes, problèmes d'alcool, programmes gratuits, textes de chansons, aides pour les devoirs scolaires, aides pour le bricolage, astrologie, vedettes de cinéma, humour, art.

Contrairement à des offres gratuites sérieuses, l'internaute doit toujours s’inscrire en indiquant son nom, son adresse et son e-mail et, s’il s’agit d’un piège concernant un abonnement SMS, indiquer son numéro de téléphone mobile. Les clauses contractuelles figurent en petits caractères ou sont cachées dans les conditions générales. C’est pourquoi: toujours lire les textes en petits caractères!

Sinon, on risque, en un clic de souris ou en donnant son numéro de téléphone mobile, de contracter sans le vouloir un abonnement cher et pour une longue durée. La facture arrive immédiatement. Les escrocs sur internet exercent une pression énorme pour encaisser l’argent: ils déclenchent une correspondance électronique sans fin, ou agissent par l’intermédiaire de bureaux de recouvrement ou d’avocats.

La personne qui s'est fait piéger doit se défendre de la manière suivante:

1. refuser de payer la facture
2. envoyer un courrier recommandé à l’auteur de l'offre aussitôt après avoir constaté l'erreur pour contester le contrat aux motifs de l'erreur et du dol, en précisant que l’on a été induit en erreur par le site internet. Il suffit d’une seule lettre recommandée pour invalider le contrat.

La brochure «Attention aux arnaques sur internet!» peut être commandée gratuitement à
fair-business@seco.admin.ch, où l’on peut également adresser ses éventuelles questions sur le sujet.


Adresse pour l'envoi de questions

Secrétariat d'Etat à l'économie SECO
Holzikofenweg 36
CH-3003 Berne
tél. +41 58 462 56 56
fax +41 58 462 56 00



Auteur

Secrétariat d'Etat à l'économie
http://www.seco.admin.ch

Dernière modification 20.03.2019

Début de la page

Contact

Demandes de medias

Veuillez adresser vos demandes de medias écrites à medien@seco.admin.ch  

Cheffe de la Communication et porte-parole

Antje Baertschi
tél. +41 58 463 52 75
fax +41 58 462 56 00
courriel

Chef suppléant de la Communication et porte-parole

Fabian Maienfisch
tél. +41 58 462 40 20
fax +41 58 462 56 00
courriel

Porte-parole

Livia Willi
tél. +41 58 469 69 28
fax +41 58 462 56 00
courriel

Imprimer le contact

News - Abonnement

https://www.seco.admin.ch/content/seco/fr/home/seco/nsb-news.msg-id-34118.html