La Suisse soutient de meilleures conditions de travail dans l’industrie du vêtement

Berne, 11.07.2017 - Le Secrétariat d’État à l’économie (SECO) a annoncé aujourd’hui qu’il continuerait de soutenir le programme Better Work. Ce programme phare de l’Organisation internationale du travail (OIT) est géré conjointement avec la Société financière internationale (SFI). L’investissement, d’une durée de quatre ans, aidera des millions de personnes à sortir de la pauvreté en promouvant le travail décent, en renforçant la compétitivité des entreprises et en encourageant la croissance économique inclusive dans l’industrie internationale du vêtement. Ce secteur emploie quelque 60 millions de personnes dans les pays en développement, dont 80 % sont des femmes.

L’annonce a été faite le premier jour de la conférence sur l'Aide pour le commerce de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), qui a lieu du 11 au 13 juillet à Genève. Le SECO continuera de soutenir le programme Better Work en Asie, en particulier en Indonésie et au Vietnam, des pays partenaires, dans le but de toucher encore plus de personnes le long de la chaîne d’approvisionnement de l’industrie du vêtement. Il contribuera au programme à hauteur de 12 millions de francs (12,47 millions de dollars) entre 2017 et 2021. Cette contribution reflète la volonté ferme de la Suisse de renforcer le commerce international et la compétitivité, tout en créant davantage et de meilleurs emplois qui stimulent le développement social et économique des pays concernés.

La Suisse est l’un des donateurs principaux du programme Better Work depuis 2009. Elle a ainsi aidé celui-ci à se développer pour atteindre 1450 usines de vêtements et de chaussures ainsi que 1,9 million de travailleurs sur quatre continents.

La récente évaluation d’impact indépendante de Better Work a montré la capacité du programme à améliorer les conditions de travail, la performance des entreprises et la vie des travailleurs et de leur famille. Le rapport a par exemple relevé que les usines qui participent au programme ont pu réaliser une hausse de rentabilité allant jusqu’à 25 %, et que le programme a eu un impact positif notable sur les conditions de travail, notamment eu égard aux pratiques abusives, au salaire hebdomadaire, aux contrats et aux heures de travail. Il est également ressorti du rapport que le programme Better Work a permis de réduire l’écart salarial entre hommes et femmes (réduction allant jusqu’à 17 %), et que le développement des compétences des femmes était une étape clé pour améliorer les conditions de travail et la productivité des travailleurs, mais aussi la santé et la formation de leurs enfants.

« Des délégués venus du monde entier se réunissent à Genève pour discuter du rôle du commerce dans la réalisation du Programme 2030 de développement durable. Dans ce contexte, le programme Better Work sert d’exemple concret et éprouvé de la manière dont l’amélioration des pratiques commerciales peut promouvoir le travail décent, l’égalité des genres et l’amélioration des conditions de travail de millions de personnes », a affirmé Raymund Furrer, chef du centre de prestations Coopération et développement économiques du SECO.

« L’engagement réaffirmé de la Suisse nous aidera à renforcer considérablement notre impact », a souligné Dan Rees, directeur du programme Better Work au sein de l’OIT. « Selon notre nouvelle stratégie, nous renforcerons les partenariats existants et en conclurons de nouveaux afin de toucher plus de travailleurs, d’influencer les pratiques commerciales dans l’industrie du vêtement au niveau mondial et d’utiliser nos données et notre expérience pour redéfinir le dialogue politique sur le travail décent à l’échelle internationale », a-t-il ajouté.

La Suisse, aux côtés de l’Australie, des États-Unis et des Pays-Bas, est un partenaire de développement majeur du programme Better Work, et collabore étroitement avec les représentants de marques internationales, des milieux scientifiques, et d’organisations syndicales et patronales afin de fournir des apports stratégiques au programme.


Adresse pour l'envoi de questions

Secrétariat d'Etat à l'économie SECO
Holzikofenweg 36
CH-3003 Berne
tél. +41 58 462 56 56
medien@seco.admin.ch



Auteur

Secrétariat d'Etat à l'économie
http://www.seco.admin.ch

Dernière modification 30.11.2022

Début de la page

Contact

Demandes de medias

Veuillez adresser vos demandes de medias écrites à medien@seco.admin.ch  

Cheffe de la Communication et porte-parole

Antje Baertschi
tél. +41 58 463 52 75
courriel

Chef suppléant de la Communication et porte-parole

Fabian Maienfisch
tél. +41 58 462 40 20
courriel

Imprimer le contact

News - Abonnement

https://www.seco.admin.ch/content/seco/fr/home/seco/nsb-news.msg-id-67499.html