PIB au 1er trimestre 2019 : demande intérieure et demande étrangère soutiennent la croissance

Berne, 28.05.2019 - Le PIB de la Suisse a progressé de 0,6 % au 1er trimestre 2019. La demande intérieure a été le principal moteur de la croissance. Le commerce extérieur y a également contribué. La valeur ajoutée a progressé dans la plupart des branches.

Après avoir enregistré une hausse de 0,3 % (chiffre révisé) au trimestre précédent, le PIB de la Suisse a progressé de 0,6 % au 1er trimestre de 2019*. À l’instar d’autres économies européennes, la croissance de l’économie suisse s’est accélérée.

Pour la première fois depuis 6 trimestres, la consommation privée (+0,4 %) a marqué une hausse légèrement supérieure à la moyenne. Les dépenses de consommation finale ont crû dans presque tous les domaines, la santé en tête, suivie de la mobilité. Les investissements dans la construction (+0,5 %) ont affiché une croissance notable après avoir quelque peu reculé au 2e semestre 2018. La valeur ajoutée dans la construction (+1,9 %) n’avait plus progressé aussi fortement depuis fin 2017 ; les chiffres d’affaires se sont inscrits en hausse tant dans le bâtiment que dans le génie civil. Les investissements en biens d’équipement ont eux aussi enregistré une évolution positive (+1,5 %), largement étayée par les différentes rubriques. L’investissement a notamment été supérieur dans la recherche et le développement, les véhicules et les services informatiques.

Bénéficiant de la reprise de la demande intérieure et de la hausse des exportations de services (+1,7 %), la plupart des branches du tertiaire ont enregistré une évolution positive au 1er trimestre. Le secteur important des services proches des entreprises (+0,4 %) a maintenu la croissance légèrement supérieure à la moyenne du trimestre précédent. Dans le secteur de la santé (+0,8 %), le rythme n’a que légèrement ralenti. Dans le commerce également (+0,5 %), après 5 trimestres négatifs, la valeur ajoutée s'est à nouveau inscrite en hausse, soutenue par l’évolution positive du commerce de gros. Enfin, le secteur financier (+0,7 %) a lui aussi connu une expansion.

L’industrie manufacturière (+1,5 %) a affiché une solide dynamique, comme au trimestre précédent. La production s’est accrue dans le secteur pharmaceutique, mais également dans les montres et les instruments de précision, notamment grâce à la demande internationale de produits suisses : les exportations de marchandises** (+2,2 %) ont de nouveau augmenté au 1er trimestre. Les importations de biens et services** (+2,0 %) ont, elles aussi, progressé durant cette période.

* Taux de croissance par rapport au trimestre précédent des données réelles, chaînées, désaisonnalisées et corrigées des effets calendaires (agrégats économiques selon le Système européen des comptes 2010 [SEC 2010]).
** Sans or non monétaire ni objets de valeur.


Adresse pour l'envoi de questions

Eric Scheidegger, SECO, chef de la Direction de la politique économique, +41 58 462 29 59

Ronald Indergand, SECO, chef du secteur Conjoncture, Direction de la politique économique, +41 58 460 55 58

Antje Baertschi, cheffe de la Communication du SECO, Tel. +41 58 463 52 75



Auteur

Secrétariat d'Etat à l'économie
http://www.seco.admin.ch

Dernière modification 20.03.2019

Début de la page

Contact

Demandes de medias

Veuillez adresser vos demandes de medias écrites à medien@seco.admin.ch  

Cheffe de la Communication et porte-parole

Antje Baertschi
tél. +41 58 463 52 75
fax +41 58 462 56 00
courriel

Chef suppléant de la Communication et porte-parole

Fabian Maienfisch
tél. +41 58 462 40 20
fax +41 58 462 56 00
courriel

Porte-parole

Livia Willi
tél. +41 58 469 69 28
fax +41 58 462 56 00
courriel

Imprimer le contact

News - Abonnement

https://www.seco.admin.ch/content/seco/fr/home/seco/nsb-news.msg-id-75225.html