Ouverture de négociations entre l’AELE et l’Inde en vue d’un accord de libre-échange

Berne, 26.01.2008 - La conseillère fédérale Doris Leuthard et ses homologues des pays de l’AELE (Association européenne de libre-échange : Islande, Liechtenstein, Norvège, Suisse) ont décidé, le 26 janvier, à Davos, d’ouvrir des négociations avec l’Inde en vue de la conclusion d’un accord de libre-échange.

En marge de l'édition 2008 du Forum économique de Davos, la cheffe du Département fédéral de l'économie, Doris Leuthard, la ministre islandaise des Affaires étrangères et du Commerce extérieur, Ingibjörg Sólrún Gísladottir, la ministre liechtensteinoise des Affaires étrangères, Rita Kieber-Beck, et la ministre norvégienne du Commerce et de l'Industrie, Annelene Svingen, ont rencontré, en qualité de représentantes de l'AELE, le ministre indien du Commerce et de l'Industrie, Kamal Nath. 

Au cours de l'année écoulée, un groupe d'étude commun s'est penché, à l'échelon gouvernemental, sur la faisabilité d'un accord de large portée réglant les échanges et les investissements entre les pays de l'AELE et l'Inde. Les auteurs du rapport sont arrivés à la conclusion qu'un tel accord pourrait considérablement améliorer les relations économiques bilatérales entre les pays de l'AELE et l'Inde (échanges de marchandises, services, investissements) et renforcer la compétitivité des entreprises des deux parties. Ils préconisent dès lors l'ouverture de négociations de libre-échange.

Les ministres ont pris acte du rapport rédigé par le groupe d'étude et décidé l'ouverture de négociations. L'Inde compte parmi les dix plus grandes économies du monde. Du point de vue suisse, l'accord doit notamment contribuer à accroître la compétitivité générale de l'économie suisse sur le marché indien et à garantir un meilleur accès à l'un des grands marchés de demain.

La Suisse, pays dont l'économie dépend des exportations et dont les débouchés sont diversifiés, a fait de la conclusion d'accords de libre-échange avec des partenaires importants l'un des trois piliers de sa politique d'ouverture des marchés et d'amélioration du cadre des échanges internationaux - les deux autres étant la participation à l'OMC et le réseau d'accords tissé avec l'Union européenne.


Adresse pour l'envoi de questions

Marie-Gabrielle Ineichen-Fleisch, ambassadeur, déléguée du Conseil fédéral aux accords commerciaux, SECO, Direction des affaires économiques extérieures, tél. 079 271 96 22



Auteur

Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche
http://www.wbf.admin.ch

Dernière modification 20.03.2019

Début de la page

Contact

Demandes de medias

Veuillez adresser vos demandes de medias écrites à medien@seco.admin.ch  

Cheffe de la Communication et porte-parole

Antje Baertschi
tél. +41 58 463 52 75
fax +41 58 462 56 00
courriel

Chef suppléant de la Communication et porte-parole

Fabian Maienfisch
tél. +41 58 462 40 20
fax +41 58 462 56 00
courriel

Porte-parole

Livia Willi
tél. +41 58 469 69 28
fax +41 58 462 56 00
courriel

Imprimer le contact

News - Abonnement

https://www.seco.admin.ch/content/seco/fr/home/seco/nsb-news.msg-id-16986.html