La campagne de contrôle de l’indication des prix a porté ses fruits

Berne, 21.12.2012 - En 2012, des contrôles de l’affichage des prix dans certaines branches d’activité ont été menés par les services cantonaux compétents, sous la coordination du Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO). Les contrôles ont ciblé, en Suisse alémanique, des entreprises de nettoyage à sec et, en Suisse romande et au Tessin, des salons de coiffure, des instituts de beauté et des établissements de soins du corps. Une nouvelle campagne de contrôle aura lieu l’an prochain.

En Suisse alémanique, les organes cantonaux d’exécution ont contrôlé 323 entreprises de nettoyage à sec. Ils ont vérifié l’affichage des prix dans les locaux et en vitrine, et l’indication des prix dans les annonces publicitaires. Dixsept cantons alémaniques (ZH, BE, LU, UR, SZ, NW, OW, GL, SO, BL, BS, SH, AR, SG, GR, AG et VS) ont participé à cette action coordonnée, de même que les villes de Zurich et de Winterthour. Les prix étaient indiqués correctement dans 205 (63 %) des 323 entreprises contrôlées.

Les cantons latins avaient décidé d’inspecter les salons de coiffure, les instituts de beauté et les établissements de soins du corps. Six cantons (FR, TI, VD, VS, NE et GE) ont participé à cette campagne. Les contrôles ont porté sur l’affichage des prix des marchandises et des services proposés. Les organes d’exécution ont contrôlé 587 établissements et instituts (375 salons de coiffure, 121 instituts de beauté, 73 ongleries et pédicures et 18 autres établissements de soins du corps). Globalement, 458 établissements (78 %) affichent correctement les prix des services proposés; 390 (82 %) des entreprises contrôlées respectent les prescriptions relatives à l’indication des prix des marchandises. Les résultats ventilés par type d’établissement révèlent que les prescriptions relatives aux services sont respectées par 75 % des salons de coiffure et celles relatives aux marchandises par 80 % d’entre eux; ces taux atteignent respectivement 86 et 87 % pour les instituts de beauté, et 77 et 82 % pour les ongleries et les pédicures.

Il appartient aux cantons de fixer le nombre des entreprises inspectées. Celui-ci doit cependant permettre de dégager une appréciation globale. Les contrôles des organes cantonaux d’exécution se sont étalés entre le 1er mai et le 15 octobre 2012. Le SECO a communiqué les résultats aux associations économiques concernées et les a priées de faire le nécessaire afin que leurs membres respectifs améliorent l’indication des prix.

L’année prochaine, le SECO, qui exerce la haute surveillance de l’exécution cantonale de l’ordonnance sur l’indication des prix (OIP), prévoit de mener une nouvelle campagne de contrôle avec le concours des cantons. Les cantons alémaniques ont décidé de contrôler les salons de coiffure et les instituts d’esthétique. En Suisse romande et au Tessin, les contrôles cibleront les joailleries et les bijouteries. Les campagnes intercantonales ont pour but de veiller à ce que l’indication des prix, qui contribue à promouvoir une concurrence loyale et à protéger les consommateurs, reçoive l’attention qu’elle mérite. La décision de mener de telles campagnes de contrôle a été prise par le SECO et les représentants des cantons en marge de la révision de l’OIP entrée en vigueur le 1er avril 2012.


Adresse pour l'envoi de questions

Secrétariat d'Etat à l'économie SECO
Holzikofenweg 36
CH-3003 Berne
tél. +41 58 462 56 56
medien@seco.admin.ch



Auteur

Secrétariat d'Etat à l'économie
http://www.seco.admin.ch

Dernière modification 30.01.2024

Début de la page

Contact

Demandes de medias

Veuillez adresser vos demandes de medias écrites à medien@seco.admin.ch  

Cheffe de la Communication et porte-parole

Antje Baertschi
tél. +41 58 463 52 75
courriel

Chef suppléant de la Communication et porte-parole

Fabian Maienfisch
tél. +41 58 462 40 20
courriel

Imprimer le contact

News - Abonnement

https://www.seco.admin.ch/content/seco/fr/home/seco/nsb-news.msg-id-47342.html