Climat de consommation en demi-teinte

Berne, 07.08.2013 - Le climat de consommation en Suisse est resté relativement stable en juillet 2013 par rapport à avril. L’indice s’inscrit à -9 points, très légèrement en-dessous du résultat de la dernière enquête d’avril (-5 points) ; ce niveau correspond à la moyenne historique (-9 points environ). L’évolution observée depuis plusieurs trimestres traduit ainsi une attitude générale plutôt réservée des ménages privés en Suisse, sans optimisme ou pessimisme marqués. Dans l’enquête de juillet, ce sont surtout les perspectives concernant l’évolution de la situation économique qui se sont assombries. Par rapport à la dernière enquête d’avril, les ménages s’attendent également à une hausse des prix plus forte durant les prochains mois qu’en avril dernier*.

Deux des quatre sous-indices portant sur l’avenir et entrant dans le calcul de l’indice du climat de consommation** se sont sensiblement détériorés. Les attentes des ménages concernant l’évolution de la situation économique ont baissé pour atteindre -6 points en juillet (contre +3 points en avril) et sont désormais proches de la moyenne historique (-10 points). Les perspectives relatives à l’évolution du chômage se sont elles aussi obscurcies en juillet (+54), après une amélioration lors de l’enquête d’avril (+47).

En revanche, les appréciations des ménages quant à l’évolution future de leur situation financière n’ont presque pas changé (-1 point en juillet, +2 points en avril). De même, la possibilité d’épargner au cours des mois à venir est demeurée quasiment inchangée par rapport à la dernière enquête (+26 points en juillet, +23 points en avril).

Les autres sous-indices de l’enquête, qui portent sur le présent ou le passé et n’entrent pas dans le calcul de l’indice général, présentent un tableau relativement inchangé. L’opinion des ménages sur la situation économique générale au cours des douze derniers mois est restée pratiquement la même (-9 points en juillet, -7 points en avril). L’évolution de la situation financière des ménages au cours des douze derniers mois a été également appréciée de manière identique entre avril et juillet derniers (-8 points en juillet, -10 points en avril). La possibilité d’épargner dans la situation économique actuelle n’a changé que très marginalement (+45 points en juillet, +41 points en avril). L’opportunité d’engager de grosses dépenses n’a pas non plus changé significativement entre avril et juillet (+0 point en juillet, +5 points en avril) ; ainsi que l’appréciation de la sécurité de l’emploi (-69 en juillet, -65 en août) - le niveau de l’indice mesurant la sécurité de l’emploi est resté ainsi bien en dessous de sa moyenne historique pluriannuelle de -55 points.

Les appréciations des évolutions des prix ont toutefois davantage varié. Par rapport aux résultats de l’enquête d’avril, en juillet les ménages privés ont estimé que le renchérissement au cours des douze derniers mois s’est significativement accentué (+44 en juillet, +32 en avril). Les anticipations de l’évolution des prix durant les douze mois à venir ont également été revue à la hausse de manière significative (+53 en juillet, +34 en avril). Il est important toutefois de rappeler ces deux sous-indices, reflétant l’appréciation de prix par les ménages privés, se situent encore nettement en dessous des valeurs moyennes pluriannuelles.

*En janvier, avril, juillet et octobre, environ 1200 ménages choisis au hasard sont interrogés sur mandat du Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO) quant à leur évaluation personnelle de la situation économique, de leur situation financière, de l’évolution des prix, de la sécurité de l’emploi, etc. L’enquête est réalisée par l’institut d’étude de marché DemoScope.

**Depuis la publication des résultats de l’enquête d’octobre 2009, deux questions ont été ajoutées au questionnaire, l’une portant sur les attentes relatives à l’évolution du chômage et l’autre sur les possibilités d’épargne. Ces deux nouvelles questions permettent de calculer un nouvel indice officiel du climat de consommation, compatible avec celui de l’UE. Les trois nouvelles séries trimestrielles démarrent en avril 2007. A partir de la publication du 7 mai 2013, le SECO ne communique plus que les résultats d’enquête du nouvel indice du climat de consommation, compatible avec celui de l’UE (v. note technique «Communication simplifiée de l’indice du climat de consommation»: http://www.seco.admin.ch/themen/00374/00453/index.html?lang=fr).


Adresse pour l'envoi de questions

Secrétariat d'Etat à l'économie SECO
Holzikofenweg 36
CH-3003 Berne
tél. +41 58 462 56 56
fax +41 58 462 56 00



Auteur

Secrétariat d'Etat à l'économie
http://www.seco.admin.ch

Dernière modification 18.12.2020

Début de la page

Contact

Demandes de medias

Veuillez adresser vos demandes de medias écrites à medien@seco.admin.ch  

Cheffe de la Communication et porte-parole

Antje Baertschi
tél. +41 58 463 52 75
courriel

Chef suppléant de la Communication et porte-parole

Fabian Maienfisch
tél. +41 58 462 40 20
courriel

Porte-parole

Livia Willi Yéré
tél. +41 58 469 69 28
courriel

Imprimer le contact

News - Abonnement

https://www.seco.admin.ch/content/seco/fr/home/seco/nsb-news.msg-id-49810.html