Le climat de consommation est resté stable

Berne, 07.11.2013 - Entre juillet et octobre 2013, comme au premier semestre de l’année, le climat de consommation en Suisse est resté relativement stable. L’indice général s’est inscrit à -5 points, légèrement en-dessus du résultat du trimestre précédent (-9 points) et de la moyenne historique (celle-ci se situe également aux environs des -9 points). Cette évolution reflète, d’une part, des attentes plus optimistes des ménages quant aux perspectives économiques et au marché du travail durant les prochains mois. D’autre part, les attentes concernant la situation financière personnelle et les possibilités d’effectuer des épargnes, également au cours des prochains mois, n’ont toutefois que très peu varié entre octobre et juillet derniers*.

Les quatre sous-indices portant sur des attentes des ménages pour les prochains mois et entrant dans le calcul de l’indice général** révèlent des améliorations ou des appréciations inchangées. Les attentes concernant l’évolution future de la situation économique ont enregistré une hausse significative, atteignant la valeur de +1 point (contre -6 points en juillet). Depuis début 2013, le niveau de cet indicateur est supérieur à la moyenne historique de -10 points. L’évolution du chômage dans les douze mois à venir a également été appréciée de manière plus positive, avec +45 points (contre +54 en juillet). Les perspectives des ménages quant à leur situation financière personnelle n’ont toutefois que très peu varié (0 point, contre -1 point en juillet), tout comme les attentes concernant les possibilités d’épargne (+25 points, contre +26 points en juillet).

Les autres sous-indices de l’enquête, qui ne sont pas intégrés dans le calcul de l’indice général, présentent un tableau quelque peu contrasté. En octobre, le sous-indice relatif à l’évolution générale de la situation économique durant les douze derniers mois a enregistré une nette hausse (+3 points, contre -9 points en juillet). Les ménages se sont montrés aussi nettement plus optimistes en ce qui concerne la sécurité de l’emploi (-54 points, contre -69 points en juillet). Les ménages ont jugé cependant la situation actuelle un peu moins propice aux acquisitions importantes (le sous-indice est descendu à -5 points, contre 0 point en juillet). Les sous-indices restants ont évolué de manière relativement stable : le sous-indice concernant la situation financière personnelle durant les douze derniers mois a connu une amélioration insignifiante (-6 points, contre -8 points en juillet) et l’indice relatif aux possibilités d’épargner dans le contexte économique actuel n’a que très légèrement baissé (+41 points, contre +45 points en juillet).

Les appréciations concernant le renchérissement ont été revues à la hausse de manière presque régulière depuis leur plus bas niveau atteint en octobre 2011. Toutefois, entre octobre et juillet 2013, les estimations relatives à l’inflation durant les douze derniers mois (+43 points, contre +44 points en juillet), ainsi que le sous-indice reflétant les attentes pour le renchérissement durant les douze prochains mois (+54 points, contre +53 points en juillet), n'ont pratiquement pas varié. Malgré la hausse qu'ils ont enregistrée depuis octobre 2011, ces deux sous-indices se trouvent encore nettement en-dessous de leur valeur moyenne pluriannuelle.

*En janvier, avril, juillet et octobre, environ 1200 ménages choisis au hasard sont interrogés sur mandat du Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO) quant à leur évaluation personnelle de la situation économique, de leur situation financière, de l’évolution des prix, de la sécurité de l’emploi, etc. L’enquête est réalisée par l’institut d’étude de marché DemoScope.

**Depuis la publication des résultats de l’enquête d’octobre 2009, deux questions ont été ajoutées au questionnaire, l’une portant sur les attentes relatives à l’évolution du chômage et l’autre sur les possibilités d’épargne. Ces deux nouvelles questions permettent de calculer un nouvel indice officiel du climat de consommation, compatible avec celui de l’UE. Les trois nouvelles séries trimestrielles démarrent en avril 2007. Depuis la publication du 7 mai 2013, le SECO ne communiquera plus que les résultats d’enquête du nouvel indice du climat de consommation, compatible avec celui de l’UE (v. note technique « Communication simplifiée de l’indice du climat de consommation » du 7.05.2013 à l’adresse suivante :: http://www.seco.admin.ch/themen/00374/00453/index.html?lang=fr).


Adresse pour l'envoi de questions

Secrétariat d'Etat à l'économie SECO
Holzikofenweg 36
CH-3003 Berne
tél. +41 58 462 56 56
fax +41 58 462 56 00



Auteur

Secrétariat d'Etat à l'économie
http://www.seco.admin.ch

Dernière modification 18.12.2020

Début de la page

Contact

Demandes de medias

Veuillez adresser vos demandes de medias écrites à medien@seco.admin.ch  

Cheffe de la Communication et porte-parole

Antje Baertschi
tél. +41 58 463 52 75
courriel

Chef suppléant de la Communication et porte-parole

Fabian Maienfisch
tél. +41 58 462 40 20
courriel

Porte-parole

Livia Willi Yéré
tél. +41 58 469 69 28
courriel

Imprimer le contact

News - Abonnement

https://www.seco.admin.ch/content/seco/fr/home/seco/nsb-news.msg-id-50860.html