Climat de consommation: une embellie supplémentaire se fait attendre

Berne, 07.08.2014 - Depuis plusieurs trimestres, le climat de consommation se situe en dessus de sa moyenne pluriannuelle mais peine à s’améliorer davantage. Avec une valeur de -1 point atteinte en juillet 2014*, l’indice général reste accroché depuis le début de l’année pratiquement au même niveau. Aucune grande modification n’a été décelée également dans les différentes facettes déterminant le moral des consommateurs et des consommatrices, révélées par l’enquête de juillet, par rapport aux résultats d’avril dernier. C’est en octobre 2011/janvier 2012, que le dernier grand changement de tendance avait pu être identifié (nouvelle tendance à l’amélioration) dans le climat de consommation en Suisse.

Les valeurs atteintes en juillet par les quatre sous-indices entrant dans le calcul de l’indice global du climat de consommation ne sont pas significativement différentes de celles enregistrées en avril dernier. L’appréciation de la situation économique à venir (+5 points en juillet) est restée pratiquement inchangée par rapport aux résultats d’avril dernier (+8 points). Elle avait atteint la valeur de +18 points en janvier 2014. Les anticipations de l’évolution du chômage (+33 points en juillet) sont restées également pratiquement inchangées par rapport aux +30 points d’avril dernier. Les anticipations du chômage se situent sur une tendance régulière à la baisse depuis octobre 2011 (période durant laquelle l’indice avait atteint une valeur de +73 points). Depuis janvier 2012, l’appréciation des possibilités de mettre de l’argent de côté durant les prochains mois est restée également stable (+28 points en juillet, après +25 point en avril 2014 ; en janvier 2012 l’indice se situait déjà à +22 points). De même, l’appréciation de l’évolution future du budget des ménages est restée également pratiquement inchangée entre avril (+1 point) et juillet (-2 points).

Depuis janvier 2012, l’appréciation de la situation économique des derniers mois ainsi que l’appréciation de la sécurité des places de travail ont connu une amélioration assez régulière. Durant les derniers trimestres toutefois, aucune amélioration supplémentaire ne s’est dessinée. Le sous-indice correspondant à l’appréciation de l’activité économique des derniers mois a atteint en juillet une valeur de +7 points (après +5 points en avril dernier). En janvier 2012, le même sous-indice se situait à -47 points. L’appréciation de la sécurité de l’emploi est restée pratiquement inchangée entre juillet (-49 points) et avril derniers (-47 points), date à partir de laquelle ce sous-indice dépassait sa moyenne historique pluriannuelle. En janvier 2012, ce sous-indice se situait à -78 points.

Pour deux questions, l’enquête de juillet a révélé des appréciations qui différaient de manière significative par rapport aux résultats d’avril dernier. D’une part, la période actuelle a été jugée en juillet dernier un peu plus favorable pour faire des grandes acquisitions (le sous-indice particulier est passé de +1 point en avril à +8 points en juillet). D’autre part les anticipations d’inflation ont été revues légèrement à la hausse (le sous-indice est passé de +49 points en avril à +55 points en juillet). Ce dernier sous-indice se situe toutefois encore bien en dessous de sa moyenne pluriannuelle de +70 points.

Les autres sous-indices, notamment l’appréciation de l’évolution passée des prix et l’appréciation de l’évolution passée du budget des ménages n’ont pas beaucoup varié entre avril et juillet. On peut noter que depuis octobre 2011/janvier 2012, les appréciations de l’évolution des budgets des ménages (passée et future) n’ont pas beaucoup changé.

*En janvier, avril, juillet et octobre, environ 1200 ménages choisis au hasard sont interrogés sur mandat du Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO) quant à leur évaluation personnelle de la situation économique, de leur situation financière, de l’évolution des prix, de la sécurité de l’emploi, etc. L’enquête est réalisée par l’institut d’étude de marché DemoScope.


Adresse pour l'envoi de questions

Secrétariat d'Etat à l'économie SECO
Holzikofenweg 36
CH-3003 Berne
tél. +41 58 462 56 56
fax +41 58 462 56 00



Auteur

Secrétariat d'Etat à l'économie
http://www.seco.admin.ch

Dernière modification 14.09.2020

Début de la page

Contact

Demandes de medias

Veuillez adresser vos demandes de medias écrites à medien@seco.admin.ch  

Cheffe de la Communication et porte-parole

Antje Baertschi
tél. +41 58 463 52 75
courriel

Chef suppléant de la Communication et porte-parole

Fabian Maienfisch
tél. +41 58 462 40 20
courriel

Porte-parole

Livia Willi Yéré
tél. +41 58 469 69 28
courriel

Porte-parole

Nadine Mathys
tél. +41 58 481 86 47
courriel

Imprimer le contact

News - Abonnement

https://www.seco.admin.ch/content/seco/fr/home/seco/nsb-news.msg-id-53943.html